http://www.fides.org

Africa

2012-08-31

AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - 270 mineurs inculpés d’homicide pour les morts du 16 août - selon l’Evêque local, « on risque de nouveaux mouvements de protestation »

Johannesburg (Agence Fides) – « Il est très étrange que les mineurs et non pas les agents de police soient inculpés pour les morts du 16 août sachant que les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur les manifestants » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Kevin Dowling, Evêque de Rustenburg, commentant l’inculpation pour homicide de 270 mineurs, collègues de ceux qui ont été tués par la police le 16 août sur le carreau de la mine de platine de Marikana. Le Parquet local a en effet inculpé 270 salariés se trouvant encore en détention, y compris ceux qui étaient désarmés ou se trouvaient aux marges de la foule qui affronta la police qui ouvrit le feu, provoquant la mort de 34 manifestants. Au cours d’affrontements précédents, 10 autres personnes avaient trouvé la mort dont deux agents de police.
« L’enquête portant sur le comportement des agents de police est encore en cours et il faudra donc voir si elle aboutira à une inculpation de membres des forces de l’ordre » ajoute l’Evêque. Entre temps, les négociations entre la direction de la mine, les syndicats et les médiateurs du gouvernement destinées à rechercher un accord permettant la résolution de la crise ont été suspendues. Elles reprendront lundi 3 septembre. « Conservons l’espoir mais les négociations avancent très lentement. L’inculpation des mineurs risque en outre de provoquer de nouvelles protestations. La situation demeure fragile » conclut Mgr Dowling. (L.M.) (Agence Fides 31/08/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD