AMERIQUE/PEROU - 23 septembre, Journée nationale contre le trafic d’êtres humains

samedi, 25 août 2012

Lima (Agence Fides) – Le Pérou célébrera le 23 septembre de chaque année la Journée nationale contre le trafic d’êtres humains, afin de sensibiliser l’Etat et la société à la nécessité de combattre ce fléau conformément à la loi approuvée à l’unanimité par le Congrès, ainsi que l’indique l’Agence Adital. « L’objectif est d’extirper ce crime, considéré comme l’esclavage du XXI° siècle », a déclaré le Président de la Commission Justice, Marisol Pérez Tello, qui a expliqué que la date du 23 septembre coïncide avec la Journée fixée en 1999 par la Conférence mondiale de la Coalition contre le trafic d’êtres humains. Selon différents rapports, le trafic d’êtres humains en vue de leur exploitation sexuelle ou dans le contexte d’un travail a concerné de nombreux émigrés péruviens. Les législateurs ont, dans le même temps, signalé la nécessité d’instaurer et d’améliorer les politiques à cet égard, par le biais de plans, de programmes, de projets et d’actions contre le trafic des personnes. La parlementaire Cuculiza Karla Schaefer a signalé que, malheureusement, fréquemment les parents des victimes sont souvent complices du trafic d’êtres humains, du fait des conditions d’extrême pauvreté dans lesquelles ils vivent et du fort attrait exercé par les gains faciles proposés par des personnes sans scrupules.
Selon des données récentes diffusées par l’ONU, 2,4 millions de personnes de par le monde, dont 2/3 de femmes, sont victimes du trafic d’êtres humains, 80% étant exploités dans le cadre de délits à caractère sexuel et 17% soumis à un travail forcé. Chaque année, les criminels qui gèrent le trafic d’êtres humains accumulent 32 milliards de dollars, les produits de cette nouvelle forme d’esclavage n’étant dépassés que par ceux du trafic de drogue… (SL) (Agence Fides 25/08/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network