AMERIQUE/ARGENTINE - « Développement humain, intégral, solidaire et durable », une nécessité pour protéger les communautés

jeudi, 2 août 2012

Comodoro Rivadavia (Agence Fides) – La Commission de Pastorale sociale et indigène du Diocèse de Comodoro Rivadavia, en Patagonie, dans le sud de l’Argentine, a exprimé sa préoccupation à propos d’un projet minier récemment présenté par les autorités provinciales.
La lettre souligne que : « En tant que membres de l’Eglise de Chubut, nous partageons depuis des années avec d’autres acteurs sociaux la même profonde préoccupation en ce qui concerne la politique extractive de notre province. Notre voix est unie et intégrée à d’autres qui ont la même préoccupation et le même désir d’un développement qui doit être humain, intégral, solidaire et durable pour la population de notre province. De ce point de vue chrétien et civique, nous relevons ce défi qui transcende le caractère exclusivement religieux afin de chercher à l’affronter de manière intégrale. Aucun aspect ne peut être délaissé parce qu’il concerne toutes les dimensions de l’être humain ».
Dans la déclaration, sont rappelés les droits des communautés, mettant en évidence que ces projets « altèrent leur habitat et mettent en danger leur principale ressource à savoir l’élevage d’animaux ». Peu après, le document insiste sur le fait que « l’on ne peut concevoir une idée de progrès et de développement basée sur l’épuisement des ressources humaines et naturelles, celle-ci menaçant la vie des générations futures ». Le document conclut en affirmant que « la province pourrait offrir une proposition alternative de développement intégral et solidaire, basé sur une éthique qui prenne en compte la responsabilité envers l’écologie naturelle et humaine ». (CE) (Agence Fides 02/08/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network