AMERIQUE/CHILI - Appel des prêtres de la communauté Mapuche : « assez de violence, il faut reprendre le dialogue interrompu »

vendredi, 27 juillet 2012

Santiago (Agence Fides) – Les prêtres catholiques faisant partie de la pastorale Mapuche ont demandé à ce que les actes de violence soient évités et ont lancé un appel à reprendre « le dialogue interrompu » entre les communautés Mapuche et les autorités.
« Nous ne justifions pas la violence comme moyen pour réclamer la restitution de droits ou de prétentions sur la propriété des terres. La loi doit être appliquée et respectée. Mais la violence que la police exerce à l’encontre des communautés Mapuche constitue elle aussi un fait grave » a déclaré le groupe de prêtres.
Dans une note parvenue à l’Agence Fides, on peut lire en outre : « Il nous déplait surtout de voir les enfants des Mapuches gravement blessés dans leur intégrité physique et psychologique de la part des forces de police ».
Hier, 26 juillet, en quelques minutes, se sont diffusées sur Internet les images des blessures infligées aux enfants Mapuches, blessures qui ont suscité l’émotion de l’opinion publique internationale.
Sur la base des informations envoyées à Fides par la presse locale, nous avons appris que le Président du Chili, Sebastián Piñera, après une réunion avec le Ministre de l’Intérieur et les chefs des forces de l’ordre, a déclaré qu’il apportera tout son appui à la police afin qu’elle maintienne la sécurité dans la zone. Au cours de ces dernières semaines, le nombre des épisodes de violence de la part de la police contre les manifestants a cependant augmenté. Le Père Pablo Castro, SJ, qui vit dans une communauté Mapuche a déclaré que les conclusions de la réunion sur la sécurité étaient « honteuses » et a regretté que tout ait porté sur les problèmes de contrôle de la part de la police. « On a l’impression d’être revenus à l’époque de la colonisation, du fait de l’augmentation de la présence des forces militaires et de police au sein de la communauté » a déclaré le religieux sur les ondes de Radio Cooperativa. (CE) (Agence Fides 27/07/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network