http://www.fides.org

Asia

2012-07-27

ASIE/LIBAN - Dans l’attente d’un message du Pape pour la paix en Syrie et la liberté religieuse au Proche-Orient

Beyrouth (Agence Fides) – « La visite du Pape Benoît XVI au Liban représente une grande espérance pour ce pays, un message de paix pour la Syrie et constitue une invitation à la liberté religieuse dans tout le Proche-Orient » : c’est ce qu’affirme dans le cadre d’un entretien accordé à l’Agence Fides le Père Paul Karam, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) au Liban. Parlant de la grande attente existant au sein de la population libanaise, le Directeur estime que « le voyage du Pape ramènera l’attention sur le thème de la liberté religieuse alors que nous assistons clairement à la montée en puissance du fondamentalisme islamique ». « Le Pape, – déclare le Père Karam – comme le fit le Bienheureux Jean Paul II voici plus de dix ans, porte un message prophétique de refus de la guerre et de la violence, de proposition de valeurs de base telles que la liberté religieuse et les droits humains ».
Le Directeur des OPM note : « la visite du Pape anticipe l’Année de la Foi, qui débute en octobre. Elle est un signe de la Providence afin de relancer l’engagement chrétiens dans les pays du Proche-Orient ».
La zone est secouée par le conflit syrien. « Pour la Syrie, le Pape portera le message que le Christ nous enseigne : la paix, le dialogue, la tolérance, l’acceptation de l’autre. Les fidèles chrétiens de Syrie – raconte-t-il – sont préoccupés parce qu’ils sont exposés à la violence et se sentent vulnérables. Ils attendent avec une grande anxiété et un grand espoir l’arrivée du Pape. L’appel en faveur de la paix en Syrie doit être également plus fort pour la communauté internationale afin que soit promu le dialogue entre les parties au conflit. La violence n’a jamais résolu les problèmes » poursuit-il. « La seule solution consiste à se rencontrer pour une négociation, dans le respect réciproque, pour le bien-être de tous les citoyens. Il faut renouer les fils du dialogue de manière crédible, transparente et vraie ». « J’espère que la visite du Pape – conclut-il – pourra renouveler chez les chrétiens de Syrie la responsabilité d’un authentique témoignage chrétien en faveur du dialogue et de la solidarité, toujours à la lumière de la vérité qu’est le Christ ». (PA) (Agence Fides 27/07/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network