http://www.fides.org

Asia

2012-07-26

ASIE/THAILANDE - Les franciscains en mission parmi les malades du SIDA, les lépreux modernes

Bangkok (Agence Fides) – Dans l’esprit du Poverello d’Assise – qui, au début de son chemin de conversion, embrassa un lépreux ainsi que le racontent ses biographes – les franciscains de Thaïlande se sont mis au service des marginalisés, de ceux qui sont considérés comme des rebus de la société : les malades du SIDA. La mission de l’Ordre des Frères mineurs en Thaïlande, où les frères sont présents depuis plus de 25 ans, s’enrichit maintenant de deux nouveaux missionnaires : le Frère Mauro Zannin, provenant de la Confédération helvétique, et le Frère Jeffrey Haller, des Etats-Unis qui ont reçu le mandat missionnaire des mains du Ministre général de l’Ordre, le Frère Josè Rodriguez Carballo, OFM, le 20 mai dernier. Après des mois de préparation et un cours de formation spécifique à Bruxelles, les deux frères sont désormais sur le point de partir pour la mission en Orient. Avec eux, ont également reçu le mandat missionnaire trois autres frères : le Frère Roberto dos Santos du Brésil, le Frère Zenon Duda de Pologne et le Frère Sostenes Velasco Torres du Mexique, destinés quant à eux à une expérience de mission au Maroc.
Le Frère Mauro Zannin, OFM, interpellé par l’Agence Fides, raconte : « J’espère pouvoir donner quelque chose de moi-même, de mon expérience de vie mais je suis certain que ce sera une expérience qui consistera à donner et à recevoir. La mission revient à entrer en relation avec nos frères et sœurs d’autres parties du monde : se connaître, voir que nous pouvons vivre ensemble de manière pacifique comme nous l’enseigne l’Evangile ». L’esprit du charisme franciscain, explique-t-il, est de « rendre témoignage à l’Evangile comme l’a fait Saint François, en vivant au milieu de la population et au milieu des pauvres et des marginalisés dans la simplicité et l’humilité ».
Les franciscains ont lancé, dès le début de leur mission, une action de service au profit des malades du SIDA. « Au cours des années 1980, – rappelle le Frère Mauro – l’Eglise locale donna aux frères un terrain à Lam Sai (dans la zone de Bangkok) où fut construit un hospice pour les malades du SIDA. Le SIDA était alors comme un spectre. Les personnes affectées par cette maladie sont les lépreux modernes en ce qu’ils sont exclus de la société. Ils étaient considérés par leurs familles comme une malédiction. Aujourd’hui encore, il est difficile qu’ils soient acceptés. Les frères se dépensent pour les soigner et leur restituer leur dignité d’enfants de Dieu : il s’agit d’un service permanent aux plus pauvres des plus pauvres ».
« Un autre point essentiel – poursuit le missionnaire – consiste dans la formation visant à implanter de manière stable l’Ordre franciscain en Thaïlande où actuellement se trouvent huit frères missionnaires étrangers. Aujourd’hui, nombre de jeunes sont attirés par le charisme franciscain ». Enfin, il note que « le dialogue interreligieux avec les bouddhistes est très important attendu que la Thaïlande est une nation en grande majorité bouddhiste ». (PA) (Agence Fides 26/07/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network