AFRIQUE/NIGERIA - Pluies torrentielles cause de mort et de dévastation - Mise en place de deux camps destinés aux évacués

mercredi, 25 juillet 2012

Lagos (Agence Fides) – Du fait des fortes pluies qui s’abattent actuellement sur le Nigeria, dans la région centrale du Plateau, au moins 35 personnes ont trouvé la mort, 50 autres ayant disparu alors que 370 habitations ont été détruites ou submergées. La majeure partie des victimes est constituée d’enfants de 3 mois à 13 ans, emportés dans le sommeil de la nuit. Les secours recherchent encore de nombreux corps. Au cours de ces dernières semaines, en particulier à Jos, à Lagos et à Ibadan, ville située à 150 Km au nord de la capitale, les inondations ont continué de causer des dommages et la fermeture des routes. Les eaux de pluie et celles de la digue de Lamingo ont balayé différents quartiers de la ville. Actuellement, deux camps d’accueil ont été mis en place pour accueillir les 700 évacués qui y reçoivent un peu d’eau et de nourriture. Les plus grandes villes du Nigeria sont surpeuplées, nombre de leurs résidents vivant dans des bidonvilles précaires. Les systèmes de drainage sont souvent mal gérés et contribuent à aggraver le problème. Avec 170 millions d’habitants répartis en plus de 200 groupes tribaux, le Nigeria, qui est la nation la plus nombreuse d’Afrique, doit aussi compter avec différentes tensions dues à ses profondes différences politiques, religieuses et territoriales. Au cours de la saison des pluies, qui dure de mars à octobre, dans la zone d’Ibadan, l’an dernier, 102 personnes sont mortes, contre une vingtaine à Lagos et 24 à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria. En 2010, les pluies torrentielles ont frappé près d’un demi million de personnes dans les deux tiers des 36 Etats nigérians. (AP) (Agence Fides 25/07/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network