AMERIQUE/ETATS-UNIS - Un Evêque péruvien demande l’intervention du Congrès des Etats-Unis à propos de l’affaire minière de La Oroya

vendredi, 20 juillet 2012

Washington (Agence Fides) – « Une fonderie de propriété des Etats-Unis a contaminé l’air, le sol et l’eau de la ville de La Oroya, au Pérou. Le fait mérite la surveillance et des mesures correctives de la part du Congrès des Etats-Unis, selon un Evêque péruvien qui a présenté un témoignage devant la Sous-commission de la Chambre pour l’Afrique, la santé mondiale et les Droits humains le 19 juillet » : c’est ainsi que débute la note envoyée à l’Agence Fides par la Conférence épiscopale des Etats-Unis d’Amérique, précisant en outre que le complexe métallurgique de La Oroya est propriété de la société américaine Doe Run depuis 1997.
S.Exc. Mgr Pedro Ricardo Barreto, SJ, Archevêque de Huancayo et Président du Département Justice et Solidarité de la Conférence épiscopale latino-américaine (CELAM), après avoir présenté son instance devant la Sous-commission de la Chambre, a déclaré, en parlant avec des journalistes, que le Congrès « peut avoir un rôle vital et qu’il fournit un espoir en termes de solidarité avec le peuple du Pérou, en ce qui concerne le respect des normes environnementales et de contrôle, de manière à ce que les êtres humains puissent vivre dans la dignité et récupérer un environnement sain ». « Le peuple du Pérou, ses travailleurs et ses résidents doivent sans doute partager les bénéfices des industries minières et ne pas être lésés par de telles activités » a déclaré l’Archevêque. « La dégradation de l’environnement est cause de pathologies parmi la population, empoisonne l’air et les cours d’eau, transforme la terre agricole fertile en terrains qui ne sont plus cultivables ».
Mgr Barreto a en outre indiqué à la presse internationale que le complexe minier est en fonction depuis 87 ans et qu’il est géré depuis 65 ans par des entreprises américaines. « Le Congrès des Etats-Unis a donc une responsabilité non pas légale mais éthique qui l’oblige à collaborer avec le gouvernement péruvien afin de demander des contrôles environnementaux ». Le voyage de Mgr Barreto a été sponsorisé par le Catholic Relief Services et par la Conférence épiscopale des Etats-Unis (USCCB). (CE) (Agence Fides 20/07/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network