http://www.fides.org

America

2012-07-16

AMERIQUE/NICARAGUA - Selon les Evêques, les élections municipales de novembre ne sont ni libres ni transparentes

Managua (Agence Fides) – La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) n’invitera pas les nicaraguayens à voter en masse lors des élections municipales du 4 novembre prochain. C’est ce qui a été indiqué dans une conférence de presse tenue le 14 juillet par le Secrétaire de la Conférence épiscopale, S.Exc. Mgr Silvio Baez, Evêque auxiliaire de Managua. Selon ce qu’indique Mgr Baez, les Evêques nicaraguayens sont convaincus qu’au Nicaragua, il n’existe pas les conditions démocratiques nécessaires afin que les citoyens puissent choisir librement et de manière transparente les maires, les maires adjoints et les conseillers municipaux des 153 administrations locales du pays.
« La Conférence épiscopale n’appellera pas à voter en masse, comme elle l’avait fait lors des élections présidentielles de novembre 2011, mais elle ne demandera pas non plus aux électeurs de s’abstenir, laissant à la conscience de chacun le choix de voter ou non aux élections de novembre » a ajouté Mgr Baez. Pour le Secrétaire de la Conférence épiscopale, la gestion peu transparente des institutions et l’exercice des charges publiques de la part de fonctionnaires non élus selon les procédures prévues par la Constitution, entre autres aspects négatifs « portent actuellement notre société à une dégradation éthique et morale et le pays vers l’impasse ».
« Selon moi, le grand problème se situe au plan moral : une société qui se dégrade moralement est destinée à être inhumaine » s’est plaint l’Evêque. Dans la note envoyée à l’Agence Fides, est annoncée une réunion de la Conférence épiscopale du Nicaragua les 17 et 18 juillet au cours de laquelle sera discutée et publiée une Lettre pastorale portant sur la position officielle des Evêques à propos des prochaines élections municipales. (CE) (Agence Fides 16/07/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network