http://www.fides.org

Asia

2012-07-14

OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - Le Bienheureux To Rot, martyr et modèle de fidélité à l’Evangile - les excuses des Evêques japonais

Rabaul (Agence Fides) – La valeur de la famille et du mariage chrétien, le Bienheureux Pierre To Rot comme modèle de fidélité à l’Evangile : tels sont les points sur lesquels s’est attardé S.Em. le Cardinal Joseph Zen, Sdb, Envoyé du Saint-Père Benoît XVI aux célébrations marquant le 100ème anniversaire de la naissance du Bienheureux Pierre To Rot, laïc, catéchiste et martyr (voir Fides 07/07/2012), premier Bienheureux de Papouasie Nouvelle Guinée. Arrivé sur place, le Cardinal Zen a présidé la Messe solennelle à Rakunai, le village natif de To Rot, Messe qui a été concélébrée par le Nonce apostolique, l’Archevêque de Rabaul, S.Exc. Mgr Francesco Panfilo, Sdb, et d’autres Evêques de Papouasie ainsi que par plus de 40 prêtres en présence des autorités civiles et de milliers de fidèles. Le Cardinal a rappelé qu’outre le Centenaire de la naissance du Bienheureux, l’année 2012 a une importance particulière pour la Papouasie. En effet, voici 130 ans (en 1892), les premiers Missionnaires du Sacré-Cœur (MSC) débarquaient à Matupit Island, alors que voici 100 ans (en 1912), les religieuses Filles de Marie Immaculée (FMI) fondaient leur première communauté à Rabaul.
Avant la fin de la Messe, l’Archevêque de Rabaul a donné lecture d’une lettre du Président de la Conférence épiscopale du Japon, S.Exc. Mgr Leo Giugno Ikenaga, SJ. Dans la missive, les Evêques japonais font mémoire, à l’occasion du centenaire de la naissance du Bienheureux To Rot, de son martyr et présentent de profondes excuses à la population de Papouasie Nouvelle Guinée de la part du Japon, attendu que le Bienheureux fut tué durant l’occupation japonaise pour avoir refusé d’accepter la polygamie. Les Evêques remarquent que « le Japon n’est pas un pays chrétien et que l’armée japonaise n’a pas partagé, durant la seconde guerre mondiale, la vision chrétienne du mariage », reconnaissant en outre que « le Japon a infligé des dommages considérables du point de vue humanitaire à de nombreuses nations dont la Papouasie Nouvelle Guinée ». Après la célébration eucharistique, 57 catéchistes qui exercent leur ministère depuis plus de 25 ans au sein de l’Archidiocèse de Rabaul ont reçu une reconnaissance et un éloge pour leur action, qui reprend l’exemple et suit les traces du Bienheureux To Rot. (PA) (Agence Fides 14/07/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network