ASIE/INDE - Opposition des chrétiens à la proposition de « loi anti-conversion » dans l’Etat du Manipur

samedi, 30 juin 2012

Imphal (Agence Fides) – Les chrétiens s’opposent à la proposition visant à introduire une « loi anti-conversion » dans l’Etat du Manipur, dans l’est de l’Inde, loi qui soumettrait à une longue procédure à laquelle participerait la police et la magistrature, la personne désireuse de changer de religion. La proposition, soulevée par un Forum des Peuples indigènes ces jours derniers, est présentée comme une « loi permettant de garantir la liberté de religion ». En revanche, ainsi que le fait remarquer à Fides le Global Council of Indian Christians (GCIC), « dans tous les forums, nationaux et internationaux, de telles lois anti-conversions sont considérées comme des mesures draconiennes qui violent les droits fondamentaux et constitutionnels des citoyens ».
Selon les chrétiens, de telles lois sont des instruments placés entre les mains des groupes extrémistes hindous qui sont contraires à la présence des chrétiens dans le pays, les accusant de « prosélytisme et de conversions forcées ». « Les lois anti-conversion existant en Orissa, au Madhya Pradesh et au Chhattisgarh – note le GCIC – ont rendu possible des abus de la part de forces extrémistes hindoues, abus visant à frapper les minorités religieuses, ayant envenimé le tissu social et semé la haine dans les Etats de l’Orissa et du Gujarat ». Le GCIC demande au gouvernement une authentique préservation de la liberté de conscience et de religion ainsi que des droits fondamentaux de tout citoyen. (PA) (Agence Fides 30/06/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network