AFRIQUE/ETHIOPIE - Gravité majeure des carences en eau potable et en hygiène sanitaire dans les zones rurales, par suite plus sujettes aux maladies

mercredi, 27 juin 2012

Addis Abeba (Agence Fides) – En Ethiopie, un peu plus de la moitié des 83 millions d’habitants peut actuellement avoir accès à l’eau potable et à des services hygiéniques et sanitaires. Selon les experts du World Bank's Ethiopia, malgré une augmentation en matière de distribution, le nombre de personnes qui en bénéficient demeure encore le plus bas en Afrique si ce n’est au niveau mondial. Nombreux sont encore les éthiopiens qui sont frappés par des maladies liées à cette carence et qui en meurent. Selon une récente recherche, en 2010, environ 271.000 enfants éthiopiens de moins de 5 ans sont morts dont plus d’un tiers de pneumonie et de diarrhée. Le pays cherche à atteindre l’objectif de développement du Millénaire des Nations unies en matière d’eau, de santé et d’hygiène au travers de l’Universal Access Plan II, qui pourvoira à apporter l’eau potable à 98,5% de la population et l’accès aux services de santé à 100% de la population d’ici 2015.
Selon l’Etude démographique sur la santé 2011, au plan mondial, le taux des familles éthiopiennes se servant d’une source d’eau potable (borne publique, adduction d’eau, puits sûrs ou eau de pluie) a atteint 54% du total. Toutefois, il existe d’énormes disparités entre les familles urbaines, au sein desquelles 95% des personnes ont accès à une source d’eau potable, et celles qui vivent en zone rurale, où seuls 42% des personnes ont accès à ce bien primaire. Ceci vaut également pour l’accès aux services hygiéniques et sanitaires, qui concerne 56% des familles rurales et 88% des familles urbaines. Plus de 65 millions de personnes vivent en zone rurale où le trachome est endémique et des mesures de sécurité sont nécessaires afin de garantir la santé et des conditions d’hygiène adéquates. Plus de 75% des maladies de la vue causées par le trachome sont liées à la carence de services hygiéniques et sanitaires. (AP) (Agence Fides 27/06/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network