AFRIQUE/ETHIOPIE - Centre d’assistance maternel et infantile et de lutte contre la tuberculose et assistance aux malades du SIDA dans l’un des quartiers les plus pauvres de la capitale

vendredi, 22 juin 2012

Addis Abeba (Agence Fides) – En Ethiopie, sur 80 millions d’habitants, seuls 0,7% sont catholiques mais l’Eglise catholique gère 12% des centres médicaux du pays, tous insérés au sein du système sanitaire public. Dans le district d’Akaki Kaliti, un quartier pauvre de la capitale, Addis Abeba, 45.000 personnes sont privées de tout service sanitaire et il n’existe pas de centres spécialisés pour l’assistance maternelle et infantile et pour lutter contre la tuberculose. La population vit dans des cabanes, sans chaussures et dispose de peu de vêtements. Un groupe de professionnels bénévoles, soutenu par l’ONG espagnole Fundacion Canfranc, et par les ONG d’autres pays s’est organisé afin de mettre en place un Centre médical ainsi que d’autres projets pour venir en aide à son partenaire local qu’est l’Eglise catholique. L’une de ces organisations est le Counseling Center qui s’occupe des malades du SIDA, les assiste, leur fournit les médicaments et leur enseigne à suivre la thérapie requise. Chaque semaine, les assistants sociaux rendent visite aux malades. Grâce à ce projet, l’assistance aux personnes malades se poursuit jusqu’au moment où elles retrouvent leur autonomie. Si en revanche elles meurent, un programme spécial prend soin des orphelins jusqu’à leur majorité. Trois médecins, deux interprètes et sept jeunes s’alternent pendant deux semaines afin de fournir une formation au personnel sanitaire. En nombre de ces lieux, il n’existe pas de transport en commun, l’eau manque et l’accès à l’énergie électrique est très précaire. (AP) (Agence Fides 22/06/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network