http://www.fides.org

America

2012-06-21

AMERIQUE/EQUATEUR - Enfants et adolescents en danger : les nouveaux scénarios demandent de nouvelles réponses

Quito (Agence Fides) – Hier, 20 juin, s’est ouvert à Quito le forum « Enfants et adolescents en danger dans la réalité sociopolitique actuelle de l’Equateur ». Placé sous le patronage de l’Université polytechnique salésienne de l’Equateur (UPS), qui accueillait les travaux, et du Projet salésien Equateur, le forum, qui s’achèvera le 22 juin, veut être un espace de profonde analyse des problèmes qui portent enfants et adolescents à se retrouver dans des situations à risque au sein de l’actuel contexte sociopolitique du pays, mais aussi un lieu où confronter et planifier les réponses à donner de la part des acteurs publics et privés afin de garantir le respect des droits des mineurs.
Selon les informations parvenues à l’Agence Fides, dans son discours d’ouverture du forum, le Recteur de l’UPS, le Père Javier Herran, sdb, a rappelé que la question présente de nouveaux scénarios par rapport au passé : « Aujourd’hui, l’Etat est présent, il légifère en partant d’une vision de développement du pays, il intervient, il autorise les activités privées mais réglemente leurs actions. Tout ceci est encadré par le respect des accords internationaux, par la définition des droits, par les plans de développement ». Toutefois, a rappelé le Recteur, « la réalité d’enfants et d’adolescents en danger continue à être présente et la résolution des problèmes qui la cause ne semble pas évidente ».
Le Père Francisco Sánchez, Coordinateur du Projet salésien Equateur, exerce son activité depuis 1977auprès d’enfants et d’adolescents vivant dans la rue. Actuellement, le projet est présent dans sept villes (Quito, Guayaquil, Cuenca, Esmeraldas, Santo Domingo, Ambato et San Lorenzo) et s’occupe de près de 5.000 enfants et adolescents en ce qui concerne la prévention, la restitution et l’exercice des droits des enfants et des adolescents. Outre à l’action directe auprès des enfants, des adolescents et de leurs familles, il est également engagé dans le développement de stratégies institutionnelles et interinstitutionnelles d’analyse et de débat sur ces questions. Dans son intervention, le Père Francisco Sánchez a rappelé que « l’époque actuelle que vit la société équatorienne et latino-américaine nous défie de comprendre et d’affronter de manière urgente les changements qui interviennent au plan social et politique et qui naturellement impliquent le monde de l’enfance et ont des répercussions également sur les enfants et les adolescents qui vivent dans des situations à haut risque ou caractérisées par une forte vulnérabilité (vie dans la rue, mauvais traitements, exploitation au travail, violations, toxicomanie…). Dans ce contexte, nous relevons le défi et prenons la responsabilité de créer, au niveau interinstitutionnel et de la société civile les opportunités de réflexion qui orientent les activités et les modèles institutionnels. Dans ce but, il est essentiel de compter sur la participation de tous les acteurs concernés par ce problème et qui, bien évidemment, sont également partie prenante dans les changements à mettre en œuvre et en matière d’innovations institutionnelles ». (SL) (Agence Fides 21/06/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network