AMERIQUE/REPUBLIQUE DOMINICAINE - Fête des Mères contre la violence domestique

samedi, 26 mai 2012

Santiago de los Caballeros (Agence Fides) – La Fête des Mères, que la population de la République Dominicaine célèbre le dernier Dimanche de mai, est l’occasion pour soulever l’éternel problème de la violence domestique. C’est ce qu’affirme l’Eglise catholique locale, faisant état de sa grave préoccupation pour la quantité des cas de violence domestique qui, parfois, arrivent jusqu’à l’homicide. De nombreux litiges entre membres de la famille, opposant souvent les enfants à leurs parents, débouchent sur des actes de violence, qui se répandent et sont toujours plus fréquents dans le pays.
Ainsi que cela a été signalé à l’Agence Fides, l’alarme concernant le phénomène a été relancée par l’hebdomadaire catholique Camino qui affirme : « La situation est dangereuse parce qu’elle nous indique que nous nous dirigeons vers un abîme mortel et que nous nous trouvons sur le seuil d’une crise sociale ». Les Evêques du pays eux aussi, dans un message au pays publié en janvier (voir Fides 19/01/2012) affirmaient : « La grande crise moderne est humaine et morale. Nous sommes préoccupés parce que, maintenant, cette crise morale s’est enracinée dans l’âme nationale. Ici se trouve la cause de la violence généralisée qui nous entoure, de la violence croissante contre les femmes et contre la famille ».
Face à ce cadre de violence domestique, l’Eglise fait appel aux fidèles au travers du slogan : « En famille et au travers de la fraternité, nous changerons la société », thème proposé par l’Eglise catholique dans le cadre du plan pastoral de l’année en cours. « Les moyens de communication nous permettent d’être témoins de faits caractérisés par leur beauté, leur tendresse et leurs aspects solidaires qui se passent partout sur la planète. Mais ils portent également dans nos maisons des crimes déchirants et pervers » peut-on lire dans le texte qui présente le thème de l’année pastorale. C’est pourquoi l’Eglise invite tous les hommes de bonne volonté à réaliser des actions en vue du retour au respect de la vie, à la sauvegarde de la dignité de l’homme, aux valeurs d’amour et de service réciproque, vécus en famille.
Au cours de la dernière décennie, en République Dominicaine, la criminalité a presque doublé et, selon les analystes, elle est attribuée à un accès facile aux armes, à la violence liée au trafic de drogue et à l’inégalité sociale. (CE) (Agence Fides 26/05/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network