http://www.fides.org

Asia

2012-05-25

ASIE/AFGHANISTAN - Attaques des talibans contre des écoles féminines pour les contraindre à fermer leurs portes

Kaboul (Agence Fides) – Plus de 120 élèves et trois enseignantes ont été intoxiquées au cours du deuxième épisode d’attaque enregistré à quelques mois de distance en Afghanistan, attaques qui ont été perpétrées par des radicaux conservateurs dans le nord du pays. Selon la police afghane et les personnels de l’administration scolaire, un type de matériel toxique non identifié a été utilisé pour contaminer l’air des salles de classe des élèves, provoquant l’évanouissement de dizaines d’entre elles dans la province de Takkar. Les forces de sécurité nationales, le National Directorate of Security (NDS), affirment que les talibans, contraires à l’instruction féminine, cherchent de la sorte à répandre la panique dans les écoles dans le but de les fermer d’ici 2014. Des sources du Ministère de l’Instruction local ont indiqué que, dernièrement, 550 écoles ont déjà été fermées dans 11 provinces au sein desquelles les Talibans jouissent de forts appuis. Le mois dernier, toujours dans la province de Takkar, 150 élèves ont été empoisonnées après avoir bu de l’eau infectée. Depuis 2001 et le renversement du régime des Talibans par les forces afghanes appuyées par les Etats-Unis, trois millions de jeunes filles ont pu fréquenter à nouveau l’école alors que précédemment les femmes ne pouvaient ni travailler ni étudier. Malheureusement, des attaques périodiques contre des élèves, des enseignantes et des établissements scolaires ont encore lieu, en particulier dans les zones les plus conservatrices du sud et de l’est du pays, où les talibans sont plus forts. (AP) (Agence Fides 25/05/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network