AMERIQUE/ETATS-UNIS - Rencontre des Evêques sur la situation en Amérique centrale : le problème des migrants et l’engagement pastoral de l’Eglise au centre des réflexions

jeudi, 24 mai 2012

Washington (Agence Fides) – Les délégués des Conférences épiscopales des Etats-Unis, du Mexique et des pays d’Amérique centrale et des Caraïbes se rencontreront la semaine prochaine en République Dominicaine afin d’analyser l’impact de l’immigration clandestine dans la région : tel est le contenu d’une note envoyée à l’Agence Fides par la Conférence épiscopale des Etats-Unis d’Amérique. La rencontre, qui se déroulera du 28 au 30 mai, « étudiera comment travailler ensemble pour agir de manière positive sur l’émigration » dans cette région.
Une partie fondamentale de ce dialogue sera dédiée entre autres choses au traitement des migrants dans les pays de destination et de transit, à l’impact du départ sur leurs communautés et « aux implications de cette réalité sur l’action pastorale de l’Eglise ». A la fin de la réunion, est prévue la publication d’une déclaration contenant des recommandations en matière de coopération régionale intergouvernementale sur ce thème.
La délégation américaine sera conduite par l’Archevêque de Los Angeles, S.Exc. Mgr José H. Gomez, en qualité de Président de la Commission chargée des Migrations de la Conférence épiscopale, qui sera accompagné par l’Evêque de Little Rock (Arkansas), S.Exc. Mgr Anthony B. Taylor. Au nombre de ceux qui ont confirmé leur participation, se trouvent, outre les Evêques de la République Dominicaine, siège de l’événement, l’Archevêque de Tijuana (Mexique), S.Exc. Mgr Rafael Romo Muñoz, l’Archevêque de Panama, S.Exc. Mgr Pablo Varela, et Leurs Excellences NN.SS. Alvaro Ramazzini (Guatemala), Gregorio Rosa Chavez (Salvador), Arturo Gonzalez (Cuba), Yves Pean (Haïti), Pedro Hernandez (Panama), Angel San Casimiro (Costa Rica), Maurus Muldoon et Juan José Pineda (Honduras).
Selon les données recueillies par l’Agence Fides, la violence à l’encontre des émigrés est celle qui cause le plus de morts en Amérique centrale. Au cours des quatre dernières années, on a compté 80.000 émigrés enlevés et tués par des groupes criminels seulement au Mexique (voir Fides 20/04/2012). (CE) (Agence Fides 24/05/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network