AMERIQUE/PANAMA - L’Eglise médiatrice dans le cadre de la grève des médecins

lundi, 21 mai 2012

Panama (Agence Fides) – L’échec des entretiens entre le gouvernement panaméen et les associations médicales et administratives oeuvrant dans le secteur de la santé pourrait amener un prolongement de la grève dans le secteur sanitaire, avec l’éventuelle implication d’autres catégories de personnels à ce qu’ont indiqué à la presse des cadres syndicaux. Les responsables du personnel administratif et les médecins de la Caja del Seguro Social (CSS, Fonds de prévoyance social) qui mènent le dialogue avec le gouvernement, avec la médiation de l’Eglise catholique, ont déclaré qu’il n’existe pas un consensus parmi les grévistes et que les négociations se poursuivront encore aujourd’hui, lundi 21 mai. « La volonté de dialoguer demeure mais l’accord n’a pas été obtenu » a déclaré aux journalistes à l’issue de la réunion le médiateur de l’Eglise catholique, le Père Eusebio Muñoz. Les négociations se tiennent dans la Maison pour exercices spirituels Monte Alberna, à Panama, et voit la participation des personnels administratifs et des médecins grévistes, des autorités sanitaires et de l’Eglise catholique.
Le Père Muñoz a indiqué que les parties cherchent à présenter des propositions à propos du premier point à l’ordre du jour, à savoir les rétorsions à l’encontre des grévistes. « L’aspiration de l’Eglise est que nous parvenions à résoudre ce problème urgent de manière à obtenir la reprise tant attendue des services sanitaires dans les hôpitaux » a déclaré le Père Muñoz. Depuis le 14 mai, le système hospitalier de la CSS (Fonds de Prévoyance sociale) et le Ministère de la Santé sont à moitié paralysés par une grève organisée par roulement afin de demander le respect des droits syndicaux, de meilleures conditions de travail (y compris des moyens et des fournitures pour le soin des patients) et d’autres services. (CE) (Agence Fides 21/05/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network