http://www.fides.org

Asia

2012-05-21

ASIE/INDONESIE - Alarme islamisme à Sumatra : 17 églises fermées au cours du mois de mai

Banda Aceh (Agence Fides) – Il s’agit d’un mauvais moment pour les chrétiens de la province d’Aceh, dans le nord de l’île de Sumatra. Dans cette province en effet, la seule d’Indonésie dans laquelle est en vigueur la loi islamique (charia), l’élection au poste de gouverneur du responsable radical islamique Zaini Abdullah, intervenue le 9 avril dernier, a renforcé les groupes islamiques radicaux qui, au travers de pressions et d’intimidations, ont contraint à la fermeture 17 églises chrétiennes au cours du seul mois de mai après différentes manifestations de protestation antichrétiennes devant le palais du gouvernement.
Outre à l’habituelle excuse du défaut de permis valides pour les églises – que les autorités locales refusent ou retardent – la fermeture est justifiée en se référant à un accord controversé que les chrétiens furent contraints à signer en 2001. Le document en question affirme qu’au sein de la province peuvent exister seulement une église et quatre chapelles. Le nombre d’églises s’est en revanche accru au cours des années suivantes pour atteindre le nombre de 22, comme l’explique une note de l’Indonesian Fellowship of Churches envoyée à l’Agence Fides, et ce grâce à des accords stipulés avec l’Interfaith Forum Harmony, dont font également partie les responsables islamiques locaux. Le Forum avait en effet donné son accord à la construction de nouvelles églises, aux vues de l’augmentation du nombre de chrétiens à Aceh, nombre qui est actuellement de 12.000 environ. Les nouvelles églises, est-il précisé, sont des salles de prière ou des édifices servant de chapelles seulement à titre temporaire, dans l’attente des nouveaux permis de construire. Mais les militants, dont ceux du Front des défenseurs de l’islam (Front Pembela Islam, FPI), ont pris l’initiative contraignant à la fermeture des églises en question en ayant recours à la menace, privant ainsi de nombreux chrétiens de lieu de culte.
Le Père Romanus Harjito, Directeur des Œuvres pontificales missionnaires en Indonésie, livre le commentaire suivant à Fides : « Aceh est une province où est en vigueur la charia. Même si cette dernière est appliquée aux seuls musulmans, la vie des fidèles chrétiens y est très difficile du fait de l’existence de groupes islamiques radicaux. Le fait est que de tels épisodes sont tolérés par le gouvernement central qui a accordé la charia et permet que de tels événements puissent avoir lieu. Dans de tels cas, la Pancasila, loi fondamentale des cinq principes à la base de la coexistence entre les communautés religieuses en Indonésie, n’est pas respectée ». (PA) (Agence Fides 21/05/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network