http://www.fides.org

Asia

2012-04-30

ASIE/PAKISTAN - Un responsable chrétien assassiné au cours du mois le plus sanglant de l’histoire du pays

Lahore (Agence Fides) – Chaudhry Irshad Younas, militant chrétien engagé dans la société et dans la vie politique, a été assassiné à Lahore. L’assassin serait, selon les premiers résultats de l’enquête, un autre chrétien, Nadeem Sohtra, qui a fait feu sur lui par trois fois au soir du 27 avril pour des raisons que la police cherche actuellement à élucider. Dans un communiqué conjoint envoyé à Fides, les deux ONG que sont la Fondation Masihi et Life for All se souviennent de Younas comme d’un « responsable toujours prêt à élever la voix contre l’injustice, passionné dans sa lutte pour apporter le changement, personne qui a sacrifié sa vie en faveur des chrétiens pauvres et des marginalisés qui vivent à Youhanabad » dans les environs de Lahore où il vivait.
La vie des chrétiens n’est pas simple au Pakistan en raison de la violence, des discriminations et parfois même des persécutions. Mais le mois d’avril 2012 passera aux annales comme l’un des plus tragiques du fait de la perte de 265 vies humaines dans le cadre de deux accidents : le 7 avril, 138 militaires dont trois chrétiens (Asif Masih, Moon Gul et Naveed Masih) ont été ensevelis par une énorme avalanche qui s’est abattue sur leur campement de Gayari, Siachen (à la frontière avec l’Inde) connu sous le nom de « champ de bataille le plus haut du monde ». Dans un second épisode, survenu le 20 avril, les 127 passagers – dont un chrétien – d’un vol de ligne entre Karachi et Lahore ont trouvé la mort dans un accident alors que leur avion survolait les environs d’Islamabad.
Ainsi que cela a été indiqué à Fides, le Conseil national pour le Dialogue interreligieux a organisé ces jours derniers une rencontre de prière à Lahore pour commémorer les victimes. Etaient présents des responsables musulmans, chrétiens, hindous et de toutes les religions aux côtés de fidèles de toutes les communautés religieuses qui ont allumé des cierges et prié pour les victimes. En de telles occasions tragiques, note pour Fides le Père Francis Nadeem, prêtre présent à la célébration, « les pakistanais retrouvent l’unité et la solidarité que nous espérons qu’ils pourront vivre dans l’ensemble des circonstances de la vie sociale ». (PA) (Agence Fides 30/04/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network