http://www.fides.org

Asia

2012-04-28

ASIE/SRI LANKA - Lancement de la campagne « Pas en notre nom » contre l’extrémisme religieux au Sri Lanka

Colombo (Agence Fides) – Une campagne de sensibilisation et une pétition populaire sur Internet contre l’extrémisme religieux au Sri Lanka : telle sont les initiatives prises par un forum de citoyens et d’associations de toutes les religions, missionnaires, journalistes, militants des droits humains qui, comme cela a été indiqué à Fides, ont lancé un blogue et un recueil de signatures sur Internet (https://notinournamesl.wordpress.com).
L’événement qui a été à l’origine de cette mobilisation est l’attaque de la mosquée de Dambulla de la semaine dernière où une foule violente de quelques 2.000 sri lankais, dont un groupe de moines bouddhistes, a pris d’assaut et endommagé une mosquée, la déclarant illégale (voir Fides 27/04/2012).
Outre à la violence physique, note le Forum dans une note envoyée à l’Agence Fides, « il faut signaler le langage méprisant et raciste utilisé par le responsable bouddhiste, Inamaluwe Sumangala Thero, et par d’autres moines bouddhistes au cours de l’attaque », repris par différents documents audiovisuels.
« Après cet acte de violence, il n’y a eu aucune condamnation de la part du Président, du gouvernement ou des moyens de communication de masse » note avec préoccupation le Forum des citoyens, dénonçant « des risques croissants d’explosion d’un conflit interreligieux » au sein de la société sri lankaise. « Il existe un danger réel : s’il n’est pas canalisé ou s’il est simplement laissé à lui-même, cet extrémisme religieux militant peut devenir très rapidement et très sérieusement une menace pour le Sri Lanka ».
Qualifiant de « comportement honteux, bien loin des enseignement du Bouddha » l’attitude des moines, le Forum invite les citoyens de toutes les religions à signer en faveur de la campagne contre l’extrémisme religieux « Pas en notre nom », sollicitant une intervention du gouvernement selon les principes de justice, de légalité, de respect et de garanties pour les minorités religieuses. (PA) (Agence Fides 28/04/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network