http://www.fides.org

Oceania

2012-04-26

OCEANIE/AUSTRALIE - Campagne des Œuvres pontificales missionnaires d’Australie en faveur de la population éthiopienne

Sidney (Agence Fides) - Catholic Mission Australia vient de lancer son appel pour 2012 sous le slogan « J’avais faim et vous m’avez donné à manger ». La campagne sera diffusée dans toutes les Paroisses australiennes au cours des prochains mois afin de solliciter une réponse missionnaire aux besoins spirituels et matériels des personnes touchées par la grave crise humanitaire qui a paralysé l’Ethiopie et la Corne de l’Afrique suite à la sécheresse et à la famine. La campagne s’inspire à un verset de l’Evangile selon Saint Matthieu et se centre sur l’action entreprise en Ethiopie par Sœur Maureen Elliott, des Franciscaines missionnaires de Marie, et par le Père Yisehak, un jeune prêtre éthiopien, deux exemples vivants de ce que les missionnaires font chaque jour pour atteindre les personnes qui luttent pour survivre à la faim et aux plus grands désagréments. Ils ont vécu dans les communautés locales touchées par la famine, leur apportant la nourriture matérielle et spirituelle au travers d’un programme quotidien d’alimentation destiné aux enfants dans le cadre de l’école catholique locale et d’un programme de contrôle et de visites pastorales quotidiennes dans les Diocèses les plus reculés du sud de l’Ethiopie.
Le Directeur national de Catholic Mission Australia, Martin Teulan, a déclaré que « pour ceux qui vivent dans un pays riche, il est difficile d’imaginer qu’une simple assiette de maïs et de haricots constitue le repas quotidien, pas toujours garanti, de millions d’enfants. Tant que notre programme alimentaire n’a pas débuté, nombreux étaient ceux qui ne mangeaient pas pendant des jours. Avec le soutien de Catholic Mission, la réponse rapide de l’Eglise catholique locale à cette crise a permis de sauver la vie de nombreuses familles, en leur procurant une assistance essentielle – ajoute Teulan. Tous les membres de la communauté sans discriminations ni favoritisme en ont bénéficié. L’esprit de la communauté est fondamental pour garantir la réussite du programme. Certains aident à préparer la nourriture, d’autres travaillent dans les cliniques de l’école » conclut le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires. (AP) (Agence Fides 26/04/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network