http://www.fides.org

Asia

2012-03-30

ASIE/SYRIE - Des chrétiens pris pour cible par des bandes armées islamistes

Damas (Agence Fides) – Des bandes armées islamistes qui infestent l’Armée de libération syrienne ont pris pour cible un certain nombre de fidèles chrétiens dans le cadre du conflit en cours en Syrie. C’est ce qu’indiquent différentes sources de Fides au sein de la communauté chrétienne en Syrie, sources appartenant à différentes confessions. Malgré les paroles rassurantes du Conseil révolutionnaire de Homs et du Conseil national syrien sur le fait que « aucune guerre confessionnelle n’est en cours contre les chrétiens », Fides a eu connaissance de faits et de témoignages alarmants qui montrent la manière dont laquelle les groupes islamiques, salafistes ou wahhabites, cherchent à s’emparer ou à manipuler l’opposition syrienne.
Un certain nombre de familles chrétiennes confirment à Fides avoir été chassées de Homs parce que « considérées comme proches du régime ». Plus de 10.000 chrétiens ont fui la petite ville de Kusayr, à la frontière avec le Liban, suite aux pressions de groupes islamistes sunnites, déclare à Fides un prêtre du cru. Selon les sources de Fides, après les premiers mois de combats, « se sont unies (à l’armée de l’opposition) des bandes armées islamiques, des mercenaires et des militants sunnites libanais ».
Les chrétiens qui ne veulent pas s’unir au soulèvement populaire sont toujours plus marginalisés et « traités en ennemis » de la révolution. Les bandes islamistes ont par ailleurs chassé du quartier Hamidiya de Homs des chrétiens s’étant déclarés favorables à l’opposition, voire même présents au sein de la coordination locale des groupes d’opposition. Ainsi que le raconte une source de Fides, les militants ont fait irruption dans leur maison et leur ont dit : « Tous vos biens doivent être pour l’islam. Allez-vous-en autrement nous vous tuerons ».
Entre temps, de nombreuses habitations, rues et édifices situés dans le quartier chrétien de Homs sont actuellement semés de mines et d’explosifs afin d’interdire une éventuelle progression de l’armée régulière syrienne. La semaine dernière, un représentant de la communauté syro catholique a cherché à rencontrer des membres de l’Armée syrienne de libération pour demander de sauver un patrimoine historique et culturel (édifices historiques et lieux de culte) qui, depuis des siècles, témoigne de la présence de la foi chrétienne dans la ville. (PA) (Agence Fides 30/03/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network