http://www.fides.org

America

2012-03-29

AMERIQUE/URUGUAY - Après l’euthanasie pratiquée dans les hôpitaux, l’Eglise rappelle le devoir de défendre la vie à chaque instant

Montevideo (Agence Fides) – La population d’Uruguay est encore effarée par la situation terrible qui a été révélée voici quelques jours lorsque l’on a appris qu’un groupe d’infirmiers, dans plus d’un hôpital, pratiquait l’euthanasie sans aucun contrôle. Dans ce contexte, la Conférence épiscopale a publié une note, à l’occasion de Pâques, afin de manifester les sentiments des chrétiens face à ces faits et pour encourager la défense de la vie à chaque instant, de la conception à la mort naturelle.
« Nous nous référons – peut-on lire dans la note signée par S.Exc. Mgr Carlos Collazzi, Evêque de Mercedes et Président de la Conférence épiscopale – en particulier aux crimes commis contre les personnes qui se trouvaient en soins intensifs, totalement impuissants. Nous élevons notre prière pour ceux qui ont vu leur vie brisée, pour leurs familles en deuil et aussi pour les auteurs de ces meurtres. Avec toute la société uruguayenne, nous espérons que les mesures prises contribueront à reconstruire la confiance dans les structures sanitaires. Avec la même sensibilité, nous rappelons que le débat sur la dépénalisation de l’avortement connaîtra prochainement une étape décisive devant la Chambre des Représentants. Là aussi, nous nous trouvons face à des vies humaines sans défense. Nous réaffirmons notre conviction, soutenue par la science, que chaque vie qui est en gestation est celle d’un être humain qui demande à naître et à continuer à se développer dans toutes les dimensions de l’existence et donc à participer avec tous ses droits et devoirs à la vie de notre société. (CE) (Agence Fides 29/03/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network