http://www.fides.org

Africa

2012-03-15

AFRIQUE/RWANDA - Décès de S.Exc. Mgr Misago, Evêque de Gikongoro, accusé et acquitté pour le génocide de 1994

Kigali (Agence Fides) – Aujourd’hui, 15 mars, ont eu lieu les obsèques de S.Exc. Mgr Augustin Misago, Evêque de Gikongoro, dans le sud-ouest du Rwanda, mort à l’improviste le 12 mars.
Mgr Misago avait été arrêté en avril 1999 suite à des accusations portées par un certain nombre de religieux et de laïcs de son Diocèse selon lesquelles il aurait joué un rôle dans le génocide de 1994. Il sortit du procès acquitté en juin 2000. Après un bref séjour à Rome, Mgr Misago avait repris son service dans son Diocèse. Né à Ruyune, dans la Paroisse de Nyagahanga du Diocèse de Byumba en 1943, Mgr Misago, premier Evêque de Gikongoro, avait été ordonné prêtre en 1971 et Evêque le 28 juin 1992.
Mgr Augustin Misago, par une déclaration rendue publique le 29 juin 2001, a approuvé les apparitions mariales de Kibeho (lieu qui fait partie du territoire de son Diocèse). Les apparitions de la Très Sainte Vierge Marie débutèrent le 28 novembre 1981 et s’achevèrent le 28 novembre 1989. Dans un entretien accordé à l’Agence Fides (voir Fides 01/02/2007), Mgr Misago commentait comme suit le message des apparitions de Kibeho : « Maintenant, nous pouvons dire qu’il a eu une prédiction du drame rwandais mais je rappelle que le 15 août 1982, en la fête de l’Assomption, les voyants, au lieu de voir la Très Sainte Vierge pleine de joie, ont été témoins de visions terribles, épouvantables, des cadavres dont jaillissaient des flots de sangs, abandonnés sans sépulture sur les collines. Personne ne savait ce que signifiaient ces terribles images. Maintenant, on peut faire une lecture des événements et penser que cela pouvait être une vision de ce qui se serait avéré au Rwanda mais également dans la région des Grands Lacs où le sang coule au Burundi, en Ouganda et dans la République démocratique du Congo ». (L.M.) (Agence Fides 15/03/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network