http://www.fides.org

Europa

2012-03-13

EUROPE/ITALIE - Lire, dans les chiffres de l’augmentation de l’immigration, « un nouvel Exode de personnes qui cherchent la paix, réclament des droits, fuient la faim et la soif »

Rome (Agence Fides) – Les Evêques de la CEMI (Commission épiscopale italienne pour les Migrations), au terme de leur rencontre du 12 mars, ont voulu rappeler, à une année de distance, le chemin d’espérance qui a porté, au travers de la révolution qui a investi l’Afrique du Nord, plus de 62.000 personnes à débarquer en Italie en 2011, 52.000 desquelles ont mis pied tout d’abord sur l’île de Lampedusa. « Un an après – écrivent les Evêques – les images de ces nombreuses embarcations chargées d’hommes, de femmes et d’enfants, les nombreux cadavres dans les soutes ou s’échouant sur la côte ne sont pas moins présents dans notre mémoire. Tout comme nous ne pouvons pas oublier la solidarité, la générosité des nombreux bénévoles, le travail des gens de mer, l’accueil de Lampedusa et de nombreux Paroisses et Diocèses italiens, se mêlant à des moments d’impatience et de peur ».
Le texte met en évidence le fait que Lampedusa a été le « signe de contradiction » d’une Italie et d’une Europe qui, d’une part, « possèdent une richesse de culture extraordinaire, une profonde conscience des droits, une riche tradition chrétienne » mais qui, en cette circonstance, ont risqué « de se refermer, de repousser, de récuser, de soulever des peurs au lieu d’accompagner les histoires, nouvelles et désespérées, de personnes et de familles. Les contradictions de Lampedusa sont, parfois, les contradictions de nos communautés chrétiennes, incertaines en ce qui concerne la lecture d’un phénomène qui s’accroît toujours davantage et heurte les lieux quotidiens de notre vie, comme la mobilité des personnes : du Sud au Nord de l’Italie, de l’Est à l’Ouest de l’Europe, du Sud au Nord du monde. Lire dans ces chiffres de l’immigration qui augmentent non seulement une donnée statistique nouvelle mais un nouvel Exode de personnes qui recherchent la paix, réclament des droits, fuient la faim et la soif, de frères en chemin, signifie interpréter l’histoire avec les yeux de la foi et construire nos communautés comme des maisons, des tentes dans lesquelles chacun peut trouver l’hospitalité ».
Le texte rappelle enfin le 25ème anniversaire de la fondation Migrantes, dont vient d’être approuvé le statut rénové, réaffirmant l’importance de cet organisme ecclésial afin d’aider à lire, dans l’optique de la foi et de l’annonce de l’Evangile, le phénomène de la mobilité humaine et, en son sein, de la fragilité et de la minorité : « L’histoire migratoire actuelle de notre pays, la place de l’Italie au centre de la Méditerranée, en fait, une fois encore, un lieu important d’évangélisation et de promotion humaine ». (S.L.) (Agence Fides 13/03/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network