AFRIQUE/SOMALIE - Alerte lancée par Caritas Somalie : on craint une nouvelle vague de sécheresse dans la Corne de l’Afrique et un fort afflux d’évacués dans le Couloir d’Afgoye

vendredi, 9 mars 2012

Mogadiscio (Agence Fides) – Selon les météorologues, il existe une forte probabilité qu’une nouvelle vague de sécheresse s’abatte sur la Corne de l’Afrique. C’est ce qu’affirme le VIII° Rapport de situation de Caritas Somalie, envoyé à l’Agence Fides. Les pays qui pourraient être intéressés par le phénomène sont la Somalie, Djibouti, le nord du Kenya et les parties sud-est et nord-est de l’Ethiopie. Les climatologues de l’IGAD (Intergovernamental Authority on Development) ont mis en garde les ONG et les gouvernements locaux afin qu’ils commencent à se préparer dès maintenant pour affronter la nouvelle crise potentielle. Toutefois, d’autres experts affirment qu’il est trop tôt pour connaître l’évolution des pluies Gu qui tombent d’avril à juin, et qui sont les plus importantes en ce qui concerne les récoltes.
« En ce moment – affirme le rapport – aucune zone de la Somalie ne se trouve dans une situation de famine grâce à l’amélioration des « récoltes Deyr » (les pluies qui tombent d’octobre à novembre). Demeurent encore en situation d’urgence quelques zones y compris les bassins fluviaux de Juba et du Moyen Shabelle ». Toutefois la situation demeure précaire et tout changement des niveaux d’assistance humanitaire, l’augmentation de la sécheresse ou les activités militaires peuvent accroître à l’improviste le nombre des évacués. Selon la Caritas, au cours du seul mois de février, 62.000 somaliens ont été contraints à évacuer, deux tiers desquels à cause de l’insécurité.
Une forte affluence d’évacués dans le couloir d’Afgoye est envisagée avec crainte à cause de l’augmentation de l’insécurité. On prévoit en effet que les Al Shabaab et les troupes africaines de l’AMISOM et du gouvernement de transition somalien pourraient combattre pour le contrôle de la zone qui abrite la plus forte concentration d’évacués de toute la Somalie. En cas de conflit, plus de 270.000 évacués pourraient fuir le couloir d’Afgoye en direction de la capitale.
Le réseau de la Caritas continue à œuvrer tant en Somalie que dans les pays voisins, fournissant assistance aux populations, aux évacués et aux réfugiés. S.Exc. Mgr Giorgio Bertin, Evêque de Djibouti, Administrateur apostolique de Mogadiscio et Président de Caritas Somalie, s’est rendu aux Etats-Unis où il a rencontré une délégation de haut niveau du Congrès et les représentants des Nations unies. Il a demandé un plus fort engagement diplomatique et politique afin de recréer un Etat en Somalie et de parvenir à une paix durable. Mgr Bertin a ensuite pris part à Rome à la réunion de la Caritas internationalis dédiée à l’urgence dans la Corne de l’Afrique et à une rencontre de coordination intéressant les Caritas actives sur zone à Nairobi. (L.M.) (Agence Fides 09/03/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network