http://www.fides.org

Asia

2012-02-29

ASIE/PAKISTAN - Enlèvement de deux chrétiens à l’hôpital du Bon Samaritain de Karachi

Karachi (Agence Fides) – Un commando d’hommes armés a enlevé ce matin deux chrétiens pakistanais, Symond Andre et Javed Masih, opérateurs administratifs à l’hôpital du Bon Samaritain de Karachi, dans la province du Sindh. L’hôpital, qui se trouve dans le faubourg d’Orangi, quartier très pauvre, est géré par une ONG coréenne. Selon les premières reconstructions effectuées par la police, le groupe armé aurait arrêté une voiture de l’hôpital, cherchant des « travailleurs coréens » mais n’ayant pas trouvé de personnel étranger, il a enlevé les deux chrétiens.
L’épisode a suscité la consternation au sein de la communauté chrétienne de la ville. Le Père Saleh Diego, responsable de la Commission Justice et Paix de l’Archidiocèse de Karachi, explique à Fides : « Nous sommes vraiment indignés. Nous déplorons profondément ce geste qui frappe des personnes qui donnent leur vie pour soigner les malades et les pauvres, pour soulager la souffrance des pakistanais, sans aucune discrimination. C’est un geste contre la vie, contre la dignité humaine, contre la légalité ». Le prêtre affirme en particulier que « de tels enlèvements sont faits à l’encontre de personnel occidental ou étranger, engagé au sein d’ONG et dans le cadre d’œuvres humanitaires. Il s’agit d’une mentalité terrible. Selon les groupes extrémistes, les opérateurs sanitaires diffusent une culture anti-islamique mais ceci est absolument faux. Les chrétiens pakistanais sont pris pour cibles en ce qu’ils sont associés à l’Occident du seul fait qu’ils demandent des droits et la dignité pour tous ».
Le Père Diego poursuit : « Nous demandons aux autorités de faire la lumière sans retard sur l’enlèvement, d’identifier les responsables et de libérer les otages. En tant qu’Eglise locale, nous sommes proches de toutes les personnes engagées en faveur de la sauvegarde des droits et de la dignité humaine, du développement et de l’instruction. Ce sont des personnes qui aident à améliorer la vie de la nation. Aujourd’hui, nous prions pour les deux fidèles enlevés et nous exprimons toute notre proximité à leurs familles ».
Les enlèvements ayant pour but le versement d’une rançon se succèdent au Pakistan : les victimes sont souvent vendues à des groupes talibans ou liés à Al Qaeda. La libération devient, dans ces cas-là, beaucoup plus difficile. En janvier dernier, à Multan (Pendjab), deux opérateurs humanitaires occidentaux, l’italien Giovanni Lo Porto et l’allemand Bernd Johannes de l’ONG allemande « Welthungerhilfe », ont été enlevés. Ils se trouvent actuellement aux mains des talibans. Au nombre des autres enlèvements récents, on notera celui d’un opérateur humanitaire kenyan dans le Sindh et celui d’un britannique de la Croix Rouge à Quetta. (PA) (Agence Fides 29/02/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network