ASIE/TERRE SAINTE - Appel du Custode de Terre Sainte en faveur de la Syrie : les couches les plus faibles sont touchées de manière inévitable, l’énergie électrique et l’eau manquent, de nombreuses entreprises sont fermées

vendredi, 17 février 2012

Jérusalem (Agence Fides) – « Après les changements intervenus en Egypte, la situation dans laquelle se trouve la Syrie indique de manière nette combien le panorama se transforme au Moyen-Orient. Jusqu’à l’an dernier, il aurait été impensable de prévoir des scénarios similaires. Au cours de ces mois de grande tensions, alors que la Syrie est déchirée par des affrontements internes et que le conflit semble prendre, toujours davantage, la forme d’une guerre civile, les franciscains, avec quelques responsables de l’Eglise latine, sont engagés à soutenir les besoins de la population chrétienne locale ». C’est ainsi que débute l’appel lancé par le Custode de Terre Sainte, le Frère Pierbattista Pizzaballa, OFM, dont une copie a été envoyée à l’Agence Fides.
« La Custodie est présente en différentes zones du pays : Damas, Alep, Latakieh, Oronte. Les dispensaires médicaux des couvents franciscains deviennent, selon la tradition de la Custodie, le lieu d’accueil et de refuge pour tous, sans différence d’ethnie, Alaouites, Sunnites, Chrétiens, ou entre rebelles et partisans du gouvernement.
En un moment de confusion totale et de désarroi, de nombreuses entreprises, surtout du secteur de l’import-export, ont fermé leurs portes. Des milliers de touristes, qui alimentaient une industrie moderne et florissante, disposant d’un induit de centaines de postes de travail dans les secteurs des transports, de l’hébergement, des services, il ne reste aucune trace. Les producteurs agricoles se trouvent en de graves difficultés. L’embargo international empêche toute exportation et les prix se sont effondrés. Les couches les plus faibles de la population sont touchées de manière inévitable et subissent le manque d’approvisionnement en énergie et en eau. Dans les grandes villes, l’énergie électrique manque pendant plusieurs heures par jour, sinon totalement et le gasoil est rationné. Tout cela crée d’énormes problèmes à la population, contrainte à affronter les températures hivernales sans avoir la possibilité de se chauffer.
Etre avec les gens, accueillir et assister ceux qui se trouvent dans le besoin, sans distinction de race, de religion et de nationalité ; garantir, au travers d’une présence confiante, le service religieux aux fidèles afin qu’ils comprennent l’importance de rester dans leur pays : ceci demeure le sens de la mission franciscaine ».
L’appel se conclut par l’invitation à soutenir, au travers d’un geste concret, les nombreux chrétiens syriens et les œuvres de charité de la Custodie de Terre Sainte. (SL) (Agence Fides 17/02/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network