ASIE/BANGLADESH - L’alimentation insuffisante limite la croissance des enfants de moins de cinq ans

jeudi, 16 février 2012

Dhaka (Agence Fides) – Malgré une croissance économique de 5 à 6% par an au début des années 1990, la précarité nutritionnelle des femmes et des enfants du Bangladesh mine la santé et le bien-être de tous les bengalais et empêche les progrès en direction des objectifs de développement du millénaire en matière de mortalité maternelle et infantile et de pauvreté. Au Bangladesh, un enfant sur 15 meurt avant de parvenir à son 5ème anniversaire et 250.000 enfants meurent chaque année au cours de leur premier mois de vie. Selon l’organisation Save the Children, 48,6% des enfants bengalais de moins de 5 ans sont rachitiques ou de petite taille pour leur âge ; 13,3% sont minces et en insuffisance pondérale pour leur taille et 37,4% sont maigres pour leur âge. Le gouvernement du Bangladesh, afin de sensibiliser plus encore au problème, a déclaré vouloir intégrer des programmes nutritionnels dans le secteur sanitaire et s’est engagé à combattre la malnutrition et la mortalité infantiles dans les familles pauvres du pays mais l’augmentation du prix des denrées alimentaires rend la situation encore plus difficile. (AP) (Agence Fides 16/02/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network