AMERIQUE/GUATEMALA - Déclaration de l’Evêque de Santa Rosa : « je suis ici avec vous parce que votre Curé, le Père David Donis, n’est plus. Malheureusement, il a été tué »

mardi, 7 février 2012

Cuilapa (Agence Fides) – S.Exc. Mgr Bernabé de Jesús Sagastume Lemus, O.F.M. Cap., Evêque de Santa Rosa da Lima, au Guatemala, a célébré la Messe en l’église de la Sainte Famille en suffrage du Curé, le Père David Donis, assassiné le 27 janvier dernier. La célébration en mémoire du Père Donis a débuté Dimanche marin, 5 février à 10h00 locales, ce qui a permis de maintenir l’engagement que le Curé avait chaque Dimanche avec ses fidèles, et de célébrer le mariage d’un couple de jeunes de sa Paroisse, dans la village de El Guayabo. L’Evêque a également administré des baptêmes selon les accords pris par le prêtre assassiné avec les familles.
« Je suis ici avec vous parce que votre Curé, le Père David Donis, n’est plus. Ce devrait être lui à célébrer l’Eucharistie mais malheureusement il a été tué. Nous nous attristons fort de sa mort violente » a déclaré Mgr Sagastume. L’Evêque a rappelé un certain nombre de passages du Livre de Job, selon lequel « la vie est comme un souffle à nos yeux, nous la voyons seulement passer » se référant à la caducité de la vie terrestre. Il a ensuite demandé aux fidèles d’être unis en cette époque de violence. « Nous ne demandons pas de payer les responsables de la même monnaie mais qu’ils reviennent en arrière, renoncent à leurs voies mauvaises et arrêtent de tuer les personnes » a déclaré Mgr Sagastume qui a fait l’éloge des autorités pour la capture des présumés assassins et a demandé de bien faire la lumière sur les faits, en ce que « il s’agit d’un cas particulièrement choquant, à savoir l’homicide d’un prêtre ». Toutefois, il a également demandé d’enquêter rapidement sur la plus grande partie des actes de violence qui interviennent chaque jour au Guatemala.
Le Père David Donis Barrera, 70 ans, était Curé depuis deux ans dans la Paroisse de la Sainte Famille près Santa Rosa. Le Guatemala est aujourd’hui l’un des pays les plus violents d’Amérique latine, avec une moyenne de 16 homicides par jours pour une population de 14,3 millions d’habitants seulement. En 2011, les personnes ayant subi une mort violente ont été environ 6.000 selon la presse locale. (CE) (Agence Fides 07/02/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network