http://www.fides.org

Africa

2004-12-14

AFRIQUE / TUNISIE - Africanité et Universalité de Saint Augustin : grande exposition à Tunis sur l’Evêque d’Hippone

Tunis (Agence Fides) - La Basilique Saint Louis de Tunis abritera du 15 décembre 2004 au 10 janvier 2005 une Exposition sur saint Augustin à l’occasion du 1.650° anniversaire de sa naissance. Il s’agit d’un événement historique, le premier du genre en Tunisie. Saint Augustin s’est déclaré « africain », en prenant en même temps une dimension universelle. C’est précisément là le thème de l’Exposition « Africanité et Universalité », dont la partie didactique a été organisée par l’Université de fribourg, et la partie artistique par le Ministère tunisien de la Culture qui a mis à disposition des pièces archéologiques. L’Archidiocèse de Tunis a participé lui aussi à l’installation de l’Exposition, ainsi que l’Ambassade de Suisse. L’inauguration officielle aura lieu le 15 décembre, et, le jour suivant, il y aura à 17 heures une conférence d’inauguration du professeur Serge Lancel, sur le thème suivant : « Saint Augustin et Carthage ; elle sera suivie d’une table ronde avec des experts, tunisiens et d’autres nations.
Carthage a fortement influencé Saint Augustin : il y fut étudiant de 370 à 374, puis professeur de 375 à 383, avant de partir pour Rome et Milan. Durant son épiscopat à Hippone, de 395 à 430, il fit de nombreux voyages, participa aux Conciles de Carthage, prononça de très nombreux sermons. Philosophe, théologien, écrivain, moraliste, Evêque : la figure de saint Augustin a sans aucun doute imprégné l’Afrique du Nord chrétienne sur différents aspects.
« L’Exposition sur saint Augustin révèle le passé chrétien de la Tunisie où le Saint a joué un rôle important, à cheval entre l’époque romaine et l’invasion des Vandales, auxquels succédèrent les Byzantins et les Arabes » déclare à l’agence Fides le Vicaire Général de l’Archidiocèse de Tunis, Mgr Dominique Rézeau. « Carthage était alors la métropole chrétienne de l’Afrique, avec ses nombreux Diocèses, ses Saints et ses Pasteurs, ses théologiens, ses chrétiens, tentés encore par les hérésies du Donatisme et du Pélagianisme. Les écrits de Tertullien, de saint Cyprien, Evêque de Carthage martyrisé en 258, de saint Augustin, ont guidé et guident encore la foi et la vie de l’Eglise dans notre Diocèse, mais aussi au-delà de ses frontières. Nous souhaitons que cette Exposition fasse découvrir aux visiteurs la grande figure de saint Augustin, qui peut être appelé, comme le fut plus tard saint Thomas More, ‘un homme pour toutes les saisons’ ». (S.L.)
Agence Fides, 14 décembre 2004, 31 lignes, 410 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network