ASIE - Salut de S.Exc. Mgr Menamparampil : « Cultures asiatiques en dialogue »

vendredi, 20 janvier 2012

Bangkok (Agence Fides) – Le dialogue entre les cultures et les religions est l’autoroute qui permettra de garantir à l’Asie un avenir de paix et de développement : c’est ce qui ressort du récent séminaire intitulé : « Cultures asiatiques en dialogue » organisé à Bangkok par le Bureau pour la Paix et l’Harmonie de la Fédération des Conférences épiscopales d’Asie (FABC). Ainsi que cela a été indiqué à Fides, le Séminaire, qui a vu la participation de plus de 50 chercheurs provenant de 12 pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique, a été organisé par S.Exc. Mgr Thomas Menamparampil, Archevêque émérite de Guwahati, qui a dépensé sa vie entière pour la paix dans le nord-est de l’Inde, devenu récemment émérite (à 75 ans, comme le prévoit la norme de Droit canonique) après 50 années de ministère pastoral infatigable.
Dans le cadre de l’événement, se trouvaient rassemblés en vue d’une confrontation des experts de différentes traditions culturelles et religieuses : confucianisme, taoïsme, bouddhisme, hindouisme, islam, Christianisme, sikhisme et jainisme ainsi que des responsables tribaux et de hauts représentants des Universités de Pékin, Shanghai, Nankin, Wuhan, Xian, Shaanxi, Manille, Bangkok, Channai, Phnom Penh et Madras.
Le Père Stephen Ruixue Chen, du Diocèse de Xian, a noté « l’excellent début dans le long processus de construction de la paix au travers du dialogue entre les cultures » alors que Nazia Yusuf Izuddin, intellectuel musulman de New Delhi, a insisté sur le fait que « certaines intuitions ayant émergé sont des réflexions qui inspirent un changement ». Selon S.Exc. Mgr Menamparampil – qui a vécu cette initiative comme couronnement de son action pastorale et culturelle – l’objectif était « d’apporter la contribution des différentes traditions afin d’affronter des problèmes urgents tels que la violence, la corruption, les dommages à l’environnement, l’érosion des valeurs éthiques en Asie ». « Le caractère complémentaire des traditions culturelles et des religions a été évident depuis le départ » explique à Fides l’Archevêque émérite. « Si nous voulons éviter l’affrontement entre les civilisations et les cultures – a-t-il poursuivi – il faut adopter le chemin du dialogue qui porte à une communion de culture et de civilisation et devenir constructeurs de ponts au cours des périodes de transition ».
Le Saint-Père a accepté la renonciation au gouvernement pastoral présentée par S.Exc. Mgr Menamparampil le 18 janvier dernier. A propos de son avenir, l’Archevêque émérite affirme : « je n’ai d’autre désir que d’unir les personnes et de partager les réflexions sur le destin commun de l’humanité. L’Evangile est justement cela » (PA) (Agence Fides 20/01/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network