http://www.fides.org

Edition Speciale

2004-12-06

OCEANIE / AUSTRALIE - Pour la Journée Mondiale du SIDA, la Caritas d’Australie relance son engagement contre la maladie, arrivée aux portes de l’Océanie

Sydney (Agence Fides) - Si le fléau du SIDA a été pendant des années un problème qui a concerné essentiellement le continent africain, il est actuellement aux portes de l’Australie : en Papouasie-Nouvelle-Guinée, 50% des malades hospitalisés souffrent de pathologies liées au SIDA. Et la contagion commence à se répandre aussi en Australie : c’est pourquoi la Caritas d’Australie mobilise ses propres ressources, et travaille aux côtés de AUSAID (organisme gouvernemental). La Caritas vise à la formation d’animateurs diocésains qui puissent à leur tout former des centaines de personnes, d’agents pastoraux, d’enseignant, de catéchistes, sur la manière de prévenir et de combattre le SIDA, spécialement dans l’éducation des jeunes.
Pour ce travail de sensibilisation, relancé dans tout le pays pour la Journée Mondiale du SIDA, il y a eu une contribution spéciale de la Caritas pour la prévention et pour l’assistance, dans les structures sanitaires de Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Récemment aussi, la Caritas d’Australie a lancé un projet et débloqué des fonds pour rendre opératifs trois nouveaux Centres contre le SIDA dans tout le pays. Le projet de la Caritas comprend aussi la formation de personnel médical et paramédical spécialisé, la fourniture de médicaments et de matériel, le soin des malades dans les différentes phases de la maladie. Le programme, qui aura une durée de cinq ans, veut développer des ressources humaines sur place, pour rendre le pays capable de se suffire à lui-même dans la lutte contre le SIDA. (P.A.)
(Agence Fides, 1° décembre 2004, 22 lignes, 260 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network