AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - « Défendre la Création en combattant les gaz à effet de serre » : prise de position des Evêques d’Afrique australe à la veille de la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques

jeudi, 24 novembre 2011

Johannesburg (Agence Fides) – « Notre bien-aimé monde et toute la Création – que Dieu nous a donné – sont menacés par le changement climatique » écrivent les Evêques d’Afrique australe dans une Lettre pastorale publiée à la veille de la 17ème Conférence de l’ONU sur les Changements climatiques qui se tiendra à Durban, en Afrique du Sud du 28 novembre au 9 décembre. « Alors que le changement de climat est un processus qui intervient naturellement, il existe désormais une opinion générale selon laquelle les activités humaines feraient en sorte qu’il se réalise plus rapidement. Les responsables de ce processus sont les gaz à effet de serre tels que l’anhydride carbonique et le méthane qui sont rejetés dans l’atmosphère » affirme la Lettre de la Southern African Catholic Bishops Conference (SACBC) dont une copie est parvenue à l’Agence Fides.
Les Evêques lancent un appel visant à faire pression et à encourager le gouvernement d’Afrique du Sud qui préside la Conférence de Durban, à appuyer les résolutions suivantes : réduire des émissions mondiales de gaz à effet de serre (surtout anhydride carbonique) de manière à ce que l’augmentation de la température mondiale demeure en deçà de 1,5° C ; faire en sorte que les décisions actuelles concernant le développement économique ne soient pas seulement basées sur les besoins économiques immédiats mais tiennent également compte de la survie des générations futures ; contraindre les pays qui émettent de grandes quantités de gaz à effet de serre à respecter leurs obligations en termes de financement des programmes des pays en voie de développement visant à réduire leurs émissions et à s’adapter aux impacts négatifs du changement climatique ; l’Afrique du Sud, qui figure au 13ème rang des pays émetteurs d’anhydride carbonique au niveau mondial, s’engage dans la production d’énergie renouvelable, éliminant progressivement la production de charbon et nucléaire et développant les potentialités en termes d’emploi des énergies renouvelables.
Les Evêques demandent en outre à ce que le Protocole de Kyoto de 1997 (sur la limitation des émissions de gaz à effet de serre) soit étendu et que le traité devienne un accord contraignant, accompagné de contrôles réels à propos du respect de ces ententes. (L.M.) (Agence Fides 24/11/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network