http://www.fides.org

Asia

2004-11-30

ASIE / COREE DU SUD - Poursuite des rencontres entre Evêques de Corée et Evêques du Japon, pour relire l’histoire à la lumière de la vérité et de la réconciliation

Séoul (Agence Fides) - C’est un échange d’idées profitable, dans un climat d’amitié : c’est ainsi qu’a été définie la récente rencontre des Evêques de Corée avec les Evêques du Japon, qui s’est tenue dernièrement à Cheju en Corée du Sud.
La 10° rencontre du genre, a réuni 18 Evêques coréens, dont le Cardinal Stephen Kim, et Mgr Andreas Choi Chang-mou, Président de la Conférence Episcopale, et 13 Evêques japonais, dirigés par Mgr Augustine Nomura Jun-ichi, Président de la Conférence Episcopale du Japon, et Mgr Peter Okada, Archevêque de Tokyo.
Lors de la rencontre, les Evêques ont parlé de la compréhension réciproque, dans la perspective d’aborder les questions pastorales du présent. Ils sont tombés d’accord sur le fait que des rencontres de ce genre contribuent à augmenter l’amitié entre les deux pays : pour cela, ils ont rappelé leur volonté de continuer dans cette ligne, et d’organiser des initiatives pastorales communes, surtout pour les programmes de solidarité et de coopération, en suggérant d’élargir les rapports entre prêtres et laïcs.
L’Eglise catholique travaille à rétablir des ponts entre les peuples de Corée et du Japon. Dans ce but, un texte a été publié récemment sur l’histoire des rapports entre les deux Pays. Le livre, réalisé par l’Institut de Pastorale de Corée de la Conférence Episcopale du Pays, traite de questions d’histoire et de culture des deux pays voisins, et veut fournir aux jeunes Coréens et Japonais un discernement correct pour qu’ils puissent comprendre leur histoire et construire de bonnes relations avec leurs voisins.
A l’occasion de leurs rencontres annuelles, les Evêques du Japon et de Corée du Sud ont lancé un appel à relire l’histoire à la lumière de la vérité et de la réconciliation. On cherche surtout à reconsidérer les faits historiques de le Deuxième Guerre Mondiale avec objectivité, selon des critères de vérité et de justice, base pour une réconciliation authentique.
Les controverses existant entre le Japon et la Corée du Sud concernent l’occupation coloniale de la péninsule coréenne par l’Empire Nippon durant le conflit mondial. Les Coréens, en particulier, contestent les livres d’histoire utilisés dans les écoles japonaises, qui ne reconnaissent pas les atrocités commises par l’armée du Soleil Levant en Corée, et ne parlent pas des Coréens déportés dans l’archipel japonais comme esclaves, ou des 200.000 Coréennes déportées comme « femmes de réconfort » pour les soldats japonais. (P.A.)
(Agence Fides, 30 novembre 2004, 34 lignes, 422 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network