http://www.fides.org

Africa

2011-10-12

AFRIQUE/LIBERIA - Les libériens on voté en masse - les Evêques appellent de leurs vœux le dépassement des divisions ethniques

Monrovia (Agence Fides) – Les scrutins portant sur l’élection du nouveau Président du Liberia, de la Chambre des représentants et du Sénat (voir Fides 11/10/2011) se sont déroulés de manière pacifique. Les électeurs sont accourus dans les bureaux de vote malgré une pluie incessante, faisant la queue de manière ordonnée. Dans la perspective des élections, les Evêques catholiques du Liberia avaient publié le 7 août dernier une Lettre pastorale dans laquelle ils invitaient les fidèles à se rendre aux urnes parce que « notre pays cherche désespérément à sanctionner le processus démocratique ».
Un processus démocratique qui a besoin d’électeurs mûrs, « qui ont le devoir – écrivaient les Evêques – de s’informer sur les besoins du pays, d’évaluer l’état de service des candidats au Liberia et à l’étranger de manière à établir si la personne qui veut être membre de la Chambre des représentants, du Sénat ou Président du pays est en mesure de faire son devoir en tant que fonctionnaire public et s’il sera capable de placer le pays devant les intérêts des coteries, des groupes, de l’ethnie ou de son parti d’appartenance ».
Dans la Lettre pastorale, les Evêques soulignaient en outre les divergences sociales à dépasser afin de pacifier définitivement le pays après des décennies de guerre civile, en particulier les différences de rangs, une bonne partie de la population vivant sous le seuil de pauvreté et une petite partie étant constituée de personnes aisées, un embryon de strate moyenne étant en voie de formation. Par ailleurs, la division sur base ethnique persiste : « Un grand nombre de libériens continue à penser en premier lieu en tant qu’appartenant à une ethnie puis comme membre de la nation libérienne alors que cela devrait être l’inverse » écrivent encore les Evêques. D’autres maux dénoncés par les Evêques sont : la corruption, la plaie représentée par les délits rituels et le fort taux d’analphabétisme. En conclusion de leur lettre, les Evêques recommandent de voter en mettant au premier rang le Liberia, devant les partis pour lesquels on peut être appelé à voter. (L.M.) (Agence Fides 12/10/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network