http://www.fides.org

Europa

2011-10-12

EUROPE/FRANCE - Lyon, 9 janvier 2012 : Journée commémorant Pauline Jaricot, fondatrice de l’ Œuvre pontificale de la Propagation de la foi

Lyon (Agence Fides) – Le 9 janvier 2012 marquera le 150ème anniversaire de la naissance au ciel de la Vénérable Pauline Marie Jaricot (1799-1862), fondatrice de l’Œuvre pontificale de la Propagation de la Foi. A cette occasion, lundi 9 janvier 2012 sera célébrée, à Lyon (France), où elle naquit et repose, une journée commémorative en présence de S.Em. le Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon, Primat des Gaules, Président de l’Association française des Œuvres pontificales missionnaires. Selon les informations envoyées à l’Agence Fides par le Père Pierre-Yves Pecqueux, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en France, le programme de la Journée commémorative prévoit à 09h30 un Colloque suivi d’une table ronde. A 14h30, aura lieu une visite de la maison de la Vénérable Pauline Jaricot et de la Basilique de Notre-Dame de Fourvière. A 16h30, seront célébrées les Vêpres et à 18h30 la Messe en l’église de Saint Nizier, où repose la dépouille mortelle de la Vénérable.
Pauline Marie Jaricot naquit le 22 juillet 1799 au sein d’une famille bourgeoise de Lyon. Elle y passa une enfance et une adolescence aisée et mondaine. A l’âge de 17 ans, après une grave maladie et la mort de sa mère, secouée par la prédication de son Curé, elle entreprit une vie de prière intense et un profond chemin de réparation et de charité. A 19 ans, elle réunit les jeunes travailleuses des usines et fonde l’Association des Réparatrices. Suivant son frère, qui deviendra prêtre par la suite, lequel faisait partie de l’Association de jeunes et d’adultes de la Société pour les Missions étrangères de Paris (MEP) dont les membres s’engageaient à prier et à collecter des offrandes pour aider les missions en Extrême-Orient, Pauline et les Réparatrices se dédient également à la cause missionnaire. C’est ainsi que naissent des groupes de 10 personnes, chacune desquelles s’engage à trouver dix autres personnes qui prient et donnent chaque semaine « un sous » pour les missions. Le projet s’étend rapidement : le 20 octobre 1820, ce qui s’appellera l’Association de la Propagation de la Foi compte déjà plus de 500 inscrits même si elle ne sera fondée officiellement que le 3 mai 1822. Au cours des années suivantes, l’Œuvre se répand en France, en Europe et dans le monde, conservant un lien étroit avec la Congrégation de Propaganda Fide. En 1826, Pauline Jaricot promeut le Rosaire vivant : un groupe de quinze personnes qui s’engage à réciter chaque jour une dizaine du Saint Rosaire en vue de la conversion des pécheurs et à méditer le mystère choisi. Cette initiative se répand également rapidement dans le monde entier. Les dix dernières années de la vie de Pauline Jaricot sont marquées par des privations et des contrariétés en tout genre. Elle meurt le 9 janvier 1862. Le 3 mai 1922, le Pape Pie XI déclare l’Œuvre de la Propagation de la Foi « pontificale ». Le Bienheureux Pape Jean XXIII reconnaît ses vertus héroïques le 25 février 1963. (SL) (Agence Fides 12/10/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network