http://www.fides.org

Africa

2011-09-14

AFRIQUE/GHANA - L’Eglise doit apporter une contribution significative en vue du déroulement pacifique des 20 prochaines consultations électorales africaines

Accra (Agence Fides) – « Nous devons faire en sorte que d’ici décembre 2011, l’Eglise catholique puisse dire d’avoir apporté une contribution significative à la paix en Afrique au travers d’interventions qui auront assuré le déroulement pacifique et correct d’environ 20 élections qui se tiendront d’ici là ». C’est ce qu’espère S.Exc. Mgr Gabriel Charles Palmer-Buckle, Archevêque d’Accra et Trésorier du Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SECAM), dans le discours d’ouverture du Séminaire intitulé « Le Rôle de l’Eglise en matière de soutien à des élections pacifiques et crédibles en Afrique ». La rencontre, qui se tient dans la capitale du Ghana, Accra, du 12 au 16 septembre, a été organisée par le SECAM et par le Catholic Relief Services (CRS, Caritas des Etats-Unis).
Selon un communiqué envoyé à l’Agence Fides, Mgr Palmer-Buckle a affirmé que l’initiative est cohérente avec certaines propositions de la Deuxième Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Evêques de 2009, qui a souligné la nécessité de travailler en faveur de la justice, de la réconciliation et de la paix sur le continent africain.
L’Archevêque d’Accra a rappelé qu’au cours des trois dernières décennies, le continent a été affligé par des guerres civiles et intercommunautaires très violentes et prolongées. Mgr Palmer-Buckle a également souligné l’importance du rôle de l’Eglise afin de renforcer la coopération à tous les niveaux, surtout au sein des structures nationales, régionales et continentales, en vue de la promotion des intérêts de tous et pour relever les défis communs, avec une attention particulière en ce qui concerne la nécessité de promouvoir la bonne gouvernance parce que la mauvaise gouvernance est souvent la source d’intimidations, de violences et de conflits en Afrique, tant au cours des élections et qu’après qu’elles aient eu lieu.
Mgr Palmer-Buckle a en outre réaffirmé que l’Eglise, dans sa mission prophétique, doit continuer à prendre position contre les fraudes électorales et toutes les formes de pratiques malhonnêtes accompagnant le déroulement des élections. L’Eglise, a-t-il souligné, est depuis longtemps la voix des sans voix. « C’est pourquoi, elle ne peut se permettre de se soustraire à cette responsabilité. Nous devons parler et défendre ce qui est bon et juste même au risque de notre vie » a souligné l’Archevêque d’Accra.
L’objectif principal du Séminaire, dont les participants proviennent de 27 pays d’Afrique, est de fournir une opportunité à l’Eglise de partager les expériences dans le domaine de la promotion de la paix et du déroulement d’élections transparentes et crédibles sur le continent africain. (L.M.) (Agence Fides 14/09/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network