http://www.fides.org

intention missionnaire

2011-09-01

« Pour que les communautés chrétiennes éparpillées sur le continent asiatique proclament l’Évangile avec ferveur, et témoignent de sa beauté par la joie de leur foi » - Commentaire de l’Intention missionnaire de septembre 2011

Cité du Vatican (Agence Fides) – Le peuple asiatique est un peuple religieux par nature. Sur le sol du continent, ont planté leurs racines, depuis les époques les plus reculées, des traditions millénaires qui recueillent des aspects de la sagesse religieuse de tous les temps. Paradoxalement, justement sur le continent où a débuté l’histoire du salut, la figure du Christ demeure totalement inconnue dans de nombreux milieux. Nous ne pouvons par ailleurs pas oublier que sur le continent asiatique vivent deux tiers des habitants de la terre, la Chine et l’Inde rassemblant près de la moitié de la population mondiale.
Bien que l’Eglise considère avec un grand respect les autres traditions religieuses du continent, il est bien clair que l’Epouse du Christ ne peut pas ne pas offrir à tous les hommes le don inestimable du Christ qu’elle a reçu comme don du Père en vue du salut de tous. Il est nécessaire que le nom du Christ soit proclamé comme le seul nom qui peut nous sauver. Avec la joyeuse annonce de l’Evangile, le témoignage de vie des chrétiens a été et sera toujours la principale cause de conversion à la foi. Il existe deux aspects particuliers que le Saint-Père met en évidence dans l’intention missionnaire de ce mois : la joie de la foi et la beauté. Tous deux se réfèrent à deux aspirations profondes du cœur de l’homme. Tout homme désire être heureux et, au milieu des difficultés de la vie quotidienne et des souffrances que chacun doit affronter, l’amitié avec le Christ vécue dans la foi procure une joie profonde qui dépasse la joie limitée de cette terre. Ensuite, la beauté. La phrase de Dostoïevski « la beauté sauvera le monde » est désormais devenue célèbre. Rien n’est plus beau que l’amour qui s’est manifesté à nous dans le Christ crucifié et duquel les nombreux missionnaires qui ont dédié leur vie au service des plus pauvres donnent un clair témoignage.
Voici quelques jours seulement, le Saint-Père Benoît XVI a déclaré à une foule enthousiaste de jeunes réunis à Madrid pour la Journée mondiale de la Jeunesse : « Si vous demeurez dans l’amour du Christ, enracinés dans la foi, vous rencontrerez, même au milieu des contradictions et des souffrances, la source de la joie et de l’allégresse. La foi ne s’oppose pas à vos idéaux les plus élevés ; au contraire, elle les exalte et les porte à leur perfection. Chers jeunes, ne vous conformez pas à moins qu’à la Vérité et à l’Amour, ne vous conformez pas à moins qu’au Christ » (Veillée de prière 20/08/2011). C’est là l’annonce joyeuse de l’Eglise qui doit continuer à être offert en Asie aussi.
Dans cette même circonstance, le Pape a souligné : « C’est précisément maintenant au moment où la culture relativiste dominante refuse et déprécie la recherche de la vérité que nous devons proposer avec courage et humilité la valeur universelle du Christ comme sauveur de tous les hommes et source d’espérance pour notre vie ».
La joie de la foi et le témoignage de la beauté au travers de la charité continueront à faire naître dans de nombreux cœurs le désir de Dieu, d’une connaissance de la foi qui rend heureux parce qu’elle nous rend capables d’aimer. (Agence Fides 01/09/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network