http://www.fides.org

Asia

2003-05-06

ASIE / VIETNAM - IL ETAIT MEDECIN CHEZ LES LEPREUX PUIS IL SE DEMANDE : IL Y A LES BLESSURES, MAIS COMMENT SOIGNER LA SOLITUDE ? A PRESENT IL EST PRETRE

Hanoï (Agence Fides) – Il y a dix ans, il était médecin ; aujourd’hui, il est prêtre. Mais sa vie reste toujours au service des pauvres, des marginaux, des malades en phase terminale, de tous ceux qui ont besoin d’une assistance matérielle et d’un réconfort moral et spirituel.
Le docteur Augustinus Nguyen Viet Chung, âgé de 48 ans, médecin à Hô Chi Minh a connu la foi catholique il y a dix ans, et après avoir fait son propre chemin spirituel et de formation théologique, il a été ordonné prêtre le 25 mars dernier, solennité de l’Annonciation, dans l’église de Notre-Dame du Perpétuel Secours de Hô Chi Minh dans le sud du Vietnam, par l’Evêque Auxiliaire de Ho Chi Minh, Mgr Joseph Vu Duy Thong, en présence de 60 personnes, parents et amis de
De nombreuses Soeurs de la Charité de Saint Vincent de Paul, qui connaissent et travaillent avec le docteur Chung, ont déclaré : « La grâce de Dieu fait des miracles : il n’est pas commun de voir un médecin, qui plus est, proche de 40 ans, se convertir et choisir d’offrir sa vie entièrement au Seigneur ».
Le Père Chung rappelle qu’il a été attiré par les études de médecine grâce à un missionnaire étranger qui avait choisi de consacrer sa vie au service des lépreux. Après la thèse et la spécialisation en dermatologie, il a travaillé dans la léproserie d’Etat de Ben San, où travaillent des religieuses de Saint Vincent. Le Père Chung raconte : « En exerçant mon service médical, je me disais : je puis soigner les plaies des malades, mais comment soigner leur solitude et le sens d’abandon qu’ils ressentent ? Puis j’ai connu la foi catholique et j’ai trouvé le ‘médicament »’ pour l’âme des malades, Jésus-Christ ».
Le Père Chung a été baptisé en 1994, et, quatre mois après il est entré au noviciat de la Congrégation de Saint Vincent. « Pour ma conversion, ce qui a été déterminant c’est l’exemple des Religieuses de Saint Vincent : leur dévouement et l’amour envers les lépreux ont parlé à mon cœur ». Actuellement, le Père Chung travaille dans un Centre pour malades du SIDA en phase terminale, dirigé par les Sœurs de Saint Vincent, dans le district de Cu Chi, à 45 km au nord-ouest de Hô Chi Minh-ville.
La Congrégation de Saint Vincent est arrivée au Vietnam en 1954, et compte actuelement dans le Pays 13 prêtres, 12 diacres, 43 séminaristes qui travaillent dans l’évangélisation des minorités ethniques, et au service des pauvres et des malades. (P.A.) (Agence Fides, 6 mai 2003, 35 lignes, 458 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network