http://www.fides.org

Europa

2011-08-18

EUROPE/PORTUGAL - Dans le cadre de l’Année du Bénévolat, les Journées missionnaires nationales dédiées au thème « Bénévolat et Mission »

Lisbonne (Agence Fides) – Le bénévolat est l’une des expressions les plus évangéliques du témoignage chrétien et au cours de l’Année du Bénévolat, les Journées missionnaires nationales dédiées au thème « Bénévolat et Mission » qui se dérouleront du 16 au 18 septembre au Portugal, entendent fournir une contribution à la réflexion sur la gratuité du service de l’Eglise au profit des moins favorisés de notre société. C’est ce qu’écrit le Père Manuel Barbosa, CSSp, ancien Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) au Portugal, en présentant l’initiative dans les colonnes de Missão Omp. Trois conférences exposeront à grands traits les trois grandes dimensions du bénévolat contemporain : « Bénévolat et défis de la citoyenneté », « Bénévolat et nouvelle conscience sociale », « Bénévolat pour la Mission ». Cette dernière conférence sera dédiée en particulier aux laïcs qui quittent leur terre, leurs familles et leurs sécurités pour offrir une, deux ou plusieurs années de leur vie à la mission Ad gentes. « A une époque marquée par l’appât du gain, par la recherche du succès et par une perspective de vie individualiste – écrit le Père Barbosa – le Bénévolat est un grand service rendu à l’humanité. Il représente un signe d’amour envers les autres, surtout ceux qui sont les plus exclus de notre monde ».
Le Bénévolat missionnaire est né dans l’Eglise et dans la société portugaise en 1988 lorsqu’un groupe de « Jeunes Sans Frontières » fut invité en Guinée Bissau afin de jeter les bases de « l’Ecole Sans Frontières » de Caio-Tubebe. Cette année-là, un premier groupe de « Leigos para o Desenvolvimento » planta sa tente à Sao Tomé et Principe pour rejoindre ensuite le Mozambique, Timor et l’Angola. Sans aucun doute, le bénévolat missionnaire a constitué « une révolution dans la mission de l’Eglise », tout d’abord en attribuant un rôle missionnaire légitime aux laïcs, sachant qu’il constitue aujourd’hui « l’un des visages les plus visibles » de l’action de l’Eglise en faveur de l’évangélisation, surtout de par la participation des jeunes. (SL) (Agence Fides 18/08/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network