http://www.fides.org

Africa

2011-07-29

AFRIQUE/SWAZILAND - Séropositifs dénutris contraints à manger des excréments d’animaux pour pouvoir prendre leurs traitements antirétroviraux

Mbabane (Agence Fides) – Des centaines de séropositifs dénutris et affaiblis par la maladie résidant dans les zones rurales du Swaziland sont contraints de manger les excréments des animaux pour se remplir l’estomac avant de prendre les thérapies antirétrovirales (ARV). Sur la base d’études menées dans le secteur, il ressort en effet que si les ARV sont pris à jeun, les effets collatéraux des médicaments tels que les céphalées, vertiges et tremblements, peuvent se trouver accentués. Le Swaziland se trouve à affronter une crise financière dans le cadre de laquelle le gouvernement a réduit les fonds accordés aux ONG humanitaires de 14%. Les quelques 65.000 habitants du pays ayant recours à des thérapies ARV craignent que l’incertitude financière continuelle puisse également remettre en cause leur traitement, compromettant ainsi leur survie. Un swazi sur quatre d’âge compris entre 15 et 49 ans est séropositif, ce taux de prévalence de 26,1% étant le plus élevé du monde pour une population totale d’un million d’habitants. Le virus du SIDA a également frappé le système scolaire du pays. Les directeurs d’écoles ont décidé de fermer en août pour un mois l’ensemble des écoles publiques parce que le gouvernement n’a pas maintenu sa promesse de payer les frais de scolarité des orphelins et des enfants les plus pauvres. Un cinquième de la population du Swaziland, soit environ 200.000 enfants de moins de 15 ans, y compris ceux qui sont orphelins à cause du SIDA, ainsi que les enseignants dont les écoles basent leur fonctionnement sur les frais de scolarité et les subventions publiques, déclarent que les conditions ne sont plus remplies pour que le système puisse continuer à fonctionner. (AP) (Agence Fides 29/07/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network