AFRIQUE/OUGANDA - La population de Bumwalukani préfère les services sanitaires payants

mercredi, 20 juillet 2011

Bududua (Agence Fides) – En Ouganda, les services sanitaires offerts par l’Etat sont gratuits depuis 2011. Toutefois, les patients de la ville de Bumwalukani au sein du district de Bududua, à quelques 200 Km de Kampala, préfèrent payer une petite somme à la clinique locale pour être certains de bénéficier d’une assistance adéquate, ce qui n’est pas garanti dans les structures publiques. La Clinique Béatrice Tierney de Bumwalukani, instituée par la « Fondation pour l’assistance médicale internationale de l’enfance » offre des services à l’ensemble de la communauté. Les résidents de la zone préfèrent que leurs parents soient soignés dans ce centre même s’ils doivent payer un dollar par visite et par adulte. L’assistance des mineurs est en revanche gratuite. A la clinique, travaillent un médecin bénévole et un certain nombre d’infirmières. Dans les centres publics, en revanche, ce sont les infirmières qui s’occupent de tout avec une sage-femme, deux assistants et un auxiliaire. La présence d’un médecin au sein de la clinique a attiré également des patients originaires des districts voisins, désespérés par le manque d’assistance sanitaire fournie par l’Etat. Chaque jour, ce sont de 100 à 150 patients qui sont visités et, à la fin du mois, tous sont informés de la manière dont ont été utilisés les sommes qu’ils ont versé pour les soins. Normalement, celles-ci servent à acheter des médicaments et à payer le transfert des malades dans d’autres centres sanitaires. Les services de l’hôpital local sont très précaires, en particulier pour les pauvres qui n’ont pas la possibilité économique de « rétribuer » le personnel soignant : bien que l’assistance sanitaire soit gratuite, il n’est pas rare que le personnel cherche à extorquer de l’argent aux patients. (AP) (Agence Fides 20/07/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network