OCEANIE/NOUVELLE ZELANDE - La « Cité Jardin » continue à trembler : la misère augmente, signalés des milliers de cas de stress post-traumatiques

lundi, 20 juin 2011

Christchurch (Agence Fides) – « De petits et de grands séismes, des secousses de tassement, continuent à toucher Christchurch, la plus grande ville du sud de la Nouvelle Zélande. Après la dernière secousse dévastatrice enregistrée au mois de septembre dernier, plus de 7.000 secousses de tassement ont continué à affliger les habitants de Christchurch, désormais las ». C’est ce que communique à l’Agence Fides le Père Paul G. Shannahan, sm, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Nouvelle Zélande. « Lundi dernier, différentes secousses de magnitude 6,3 et 5,3 sur l’échelle de Richter ont intéressé le quartier des affaires, au centre ville, ainsi que la partie est de la ville, produisant de nouvelles fuites d’eau et de boues malodorantes. Chaque jour, on travaille pour en éliminer des milliers de tonnes. Plus de 55 nouvelles sources ont explosé – poursuit le prêtre. De nombreux édifices endommagés ont été détruits et certains seront démolis. La majeure partie ou presque des constructions en briques et en pierre, comme la Cathédrale anglicane, ont été endommagés de manière irréparable tout comme la séculaire Cathédrale catholique. Non seulement de nombreux édifices historiques de la ville ont disparu mais les rues continuent à s’écrouler et à être inondées par les eaux usées de telle sorte que la fourniture d’eau potable est encore une fois interrompue. Les secousses continuelles causent actuellement aussi la perte de nombreux postes de travail » ajoute le Père Shannahan.
« Ce qui est encore plus préoccupant est le fait que les médecins rencontrent chez des milliers de personnes des symptômes de stress post-traumatiques en particulier chez celles dont les maisons ont été gravement endommagées. Elles sont vraiment lasses de tout et de devoir affronter l’inertie du gouvernement et des compagnies d’assurance qui devraient pourvoir au paiement des travaux de restructuration et établir les zones les plus sûres dans lesquelles pouvoir reconstruire. Trois autres secousses de tassement de magnitude 4,4 sur l’échelle de Richter ont touché la ville le vendredi 17 juin. Christchurch est connue comme la plus anglaise des villes et est appelée « Cité Jardin » mais la misère continue à augmenter au sein de la majeure partie de la population et le coût de la vie s’accroît ». Le Père Shannahan conclut en invitant tout un chacun à la prière pour cette population si gravement éprouvée. (AP) (Agence Fides 20/06/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network