OCEANIE/AUSTRALIE - Les missionnaires scalabriniens et l’évangélisation en Asie et en Australie

mercredi, 11 mai 2011

Sidney (Agence Fides) – Guidés par le thème « Appelés à être une communauté évangélisatrice », les missionnaires scalabriniens qui oeuvrent en Australie, aux Philippines, à Taiwan, en Indonésie, au Japon et au Vietnam se sont réunis à Sidney du 2 au 6 mai. Ainsi que l’indique à l’Agence Fides le Père Olmes Milani, il faut noter la présence encourageante à la rencontre d’un certain nombre de laïcs qui partagent la mission de l’Eglise auprès des migrants et des réfugiés. Connaître leurs expériences a semblé très utile afin de se soutenir et de s’encourager réciproquement en vue du développement de l’évangélisation des migrants outre qu’en tant que témoignage de fraternité.
S.Em. le Cardinal George Pell, Archevêque de Sidney, a partagé l’expérience vécue par l’Eglise en Australie s’agissant du rapport entre les catholiques et les protestants au début de l’histoire du pays et de l’Eglise et en matière d’accueil des migrants au cours de ces derniers temps. Le Cardinal a également souligné le rôle important joué par le passé par les écoles afin que les personnes s’engagent au sein de la communauté chrétienne. Le nombre des catholiques dans le pays a augmenté mais il diminue en valeur relative du fait de l’arrivée d’immigrés asiatiques professant d’autres religions. L’augmentation des vocations, surtout à Sidney, est, elle aussi, due au flux d’immigrés. La célébration de la Journée mondiale de la Jeunesse a en outre été pour le Cardinal Pell une bonne occasion pour que l’Eglise locale reçoive un élan bénéfique et un supplément d’optimisme.
Dans le cadre de la rencontre, les missionnaires se sont répartis en différents groupes de travail afin de réfléchir sur la situation de leur action évangélisatrice dans les pays où ils sont présents. Un important flux migratoire est prévu dans les pays asiatiques ce qui implique que les missionnaires, prêtres et laïcs, se préparent à cette situation de manière à l’accompagner et, si possible, à la précéder. L’étape suivante a été de méditer sur les ressources matérielles et humaines qui seront nécessaires au cours des cinq prochaines années en établissant les priorités.
En conclusion, écrit le Père Milani, les missionnaires scalabriniens, s’engagent à chercher tous les moyens possibles afin que la Bonne Nouvelle atteigne tous les migrants que l’on rencontre à l’instar du Samaritain et à être auprès d’eux de bons instruments du Christ en vue de la construction du Royaume de Dieu sur la terre. Les défis sont grands mais la certitude que le Christ est toujours avec nous, jusqu’à la fin des temps nous encourage. (SL) (Agence Fides 11/05/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network