http://www.fides.org

Asia

2011-05-07

ASIE/KAZAKHSTAN - Un nouveau Centre pour venir en aide aux victimes de l’extrémisme religieux

Astana (Agence Fides) – Un Centre destiné aux victimes de l’extrémisme religieux a ouvert ses portes à Astana. Il s’agit du « Kokbozat Centre » qui fournira un soutien psychologique, social et légal à tous ceux qui ont subi des menaces, des violences, des abus, des violations des droits de l’homme à cause de l’extrémisme religieux. Ainsi que l’indiquent des sources locales à l’Agence Fides, le Centre œuvre effectivement sur le territoire depuis 10 jours et se trouve être né grâce à la collaboration entre le gouvernement de la ville d’Astana et l’Organisation non gouvernementale « Kokbozat » (nom qui est également celui d’une étoile). Y travaillent des avocats, des psychologues, des assistants sociaux, des théologiens de différentes communautés religieuses qui agissent d’abord et avant tout en tant que centre d’écoute recueillant les expériences, les besoins et les protestations afin de mettre en œuvre par la suite des interventions directes en faveur des victimes des mouvements et groupes radicaux. Aux victimes, est garanti l’anonymat de manière à faciliter l’action des institutions et d’assurer leur protection.
Selon des données diffusées par les ONG locales, en 2010, les victimes de l’extrémisme religieux au Kazakhstan ont été 940 soit une augmentation de 15% par rapport à 2009. Dans le pays, existent déjà 14 centres similaires au « Kokbozat Centre » engagés à différents niveaux dans la défense des droits de l’homme et de la liberté religieuse mais aussi de la défense des victimes de violences. De tels centres ont la faveur du gouvernement central qui, selon le « Centre international sur les religions » dépendant du Ministère de la Justice, pourrait même commencer à les soutenir financièrement.
Ainsi que l’explique à Fides une source locale, « souvent les gens ne parviennent pas à distinguer entre l’expérience saine d’un groupe religieux et les dérives fondamentalistes ou extrémistes qui s’enregistrent dans la religion islamique mais aussi au sein des autres ».
Sur une population de plus de 14 millions d’habitants, 42,7% sont musulmans, les chrétiens représentant 16% du total, les catholiques étant quant à eux environ 200.000. En règle générale, l’islam kazakh est modéré mais il existe des infiltrations fondamentalistes provenant de pays voisins comme l’Afghanistan, le Pakistan et l’Ouzbékistan. (PA) (Agence Fides 07/05/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network