http://www.fides.org

intention missionnaire

2011-04-29

INTENTION MISSIONNAIRE - Pour que le Seigneur donne à l’Église en Chine de persévérer dans la fidélité à l’Évangile et de grandir dans l’unité » - Commentaire à l’Intention missionnaire de mai 2011

Cité du Vatican (Agence Fides) – Le nombre des catholiques en Chine, selon les estimations courantes, représente actuellement un peu plus de 1% de la population totale. Attendu qu’il s’agit du pays le plus peuplé au monde, même s’il s’agit d’un faible pourcentage, le nombre des catholiques est donc significatif. Selon les comptes-rendus historiques dont nous disposons, l’Annonce de l’Evangile du Salut arriva relativement tôt en Chine. Déjà aux V° et VI° siècles, un certain nombre de groupes de moines provenant de Syrie en traversant l’Asie centrale, portèrent en ces terres le nom de Jésus. Aujourd’hui encore, est conservée dans la capitale Chang'an une stèle qui résume, à compter de l’année 635, ce moment historique qui a marqué l’entrée officielle en Chine de la « Religion lumineuse ».
Dans le discours que le Saint-Père Benoît XVI a adressé le 8 novembre 2008 au nouvel Ambassadeur de la République de Chine près le Saint-Siège, le Pape a affirmé : « Il fait partie de la mission de l’Eglise de partager le fait d’être « experte en humanité » avec toutes les personnes de bonne volonté afin de contribuer au bien-être de la famille humaine ». Tout en reconnaissant que les populations d’Asie ont « une intuition spirituelle innée » et une « sagesse morale » qui facilite le dialogue interreligieux, le Pape n’oublie pas de souligner que « en Chine également, l'Église est appelée à être témoin du Christ, à regarder en avant avec espérance et à se confronter — dans l'annonce de l'Évangile — aux nouveaux défis auxquels le Peuple chinois doit faire face » (Benoît XVI, Lettre aux évêques, aux prêtres, aux personnes consacrées et aux fidèles de l'Église catholique en Chine, 5 mai 2007, n° 3).
A l’approche du Grand Jubilé de l’An 2000, le Bienheureux Jean Paul II exhortait les fidèles catholiques en Chine à inspirer leur vie à la « Bonne Nouvelle » de cette manière : « la réalisation authentique de l'Evangile dans votre vie constituera un témoignage lumineux rendu au Christ dans votre milieu. C'est pourquoi, frères et sœurs, vous êtes tous appelés à annoncer l'Evangile du salut au Peuple chinois d'aujourd'hui avec une vigueur renouvelée » (Message de Jean Paul II aux Catholiques de Chine, 8 décembre 1999, n° 5).
La difficile situation qui caractérise l’Eglise en Chine est bien connue. Pendant longtemps, elle a dû remplir sa mission au milieu des persécutions. Demandons à Dieu pour Son Eglise le don de la fidélité, ayant soin dans le même temps de mettre en œuvre tous les moyens utiles afin de conserver l’Evangile du Christ, sans rien en retrancher. Nous devons intensifier notre prière afin que l’Eglise en Chine trouve son unité spirituelle dans la figure de Pierre sur lequel le Christ a choisi de construire l’unique Eglise. Le Pape Benoît XVI a rappelé que « lorsqu'il concède le mandat apostolique pour l'ordination d'un Évêque, le Pape exerce sa suprême autorité spirituelle : autorité et intervention qui demeurent dans le strict domaine religieux. Il ne s'agit donc pas d'une autorité politique qui s'introduirait de manière indue dans les affaires intérieures d'un État et qui en léserait la souveraineté » (Benoît XVI, Lettre aux évêques, aux prêtres, aux personnes consacrées et aux fidèles de l'Église catholique en Chine, 5 mai 2007, n° 9).
Une attitude de pardon et de réconciliation facilitera l’unité tant désirée de l’Eglise en Chine. Il faut de la grandeur de cœur et avoir un cœur vraiment catholique pour créer un climat de communion, de compréhension et de pardon qui facilite l’unité. Le Pape est convaincu que « l'Esprit du Christ, de même qu'il a aidé les communautés à maintenir vive la foi dans le temps des persécutions, aidera aujourd'hui tous les catholiques à croître dans l'unité » (ib. n.12).
Marie, après la Résurrection de son Fils a réuni en prière l’Eglise naissante dans l’attente de la venue de l’Esprit Saint. Prions nous aussi, en union avec Elle, afin que l’Esprit Saint accorde l’unité et la fidélité à l’Eglise de Dieu qui est en Chine. (Agence Fides 29/04/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network