http://www.fides.org

Africa

2011-04-27

AFRIQUE/SÃO TOMÉ ET PRÍNCIPE - Note pastorale de l’Evêque de São Tomé et Príncipe : « Que le Bienheureux Jean Paul II continue à bénir notre terre ! »

São Tomé (Agence Fides) – « Dimanche 1er mai, nous serons unis à Rome en célébrant, à la même heure, une Messe devant l’image de la Madone pèlerine de Fatima, en visite à São Tomé et Príncipe. Au cours de cette célébration, nous renouvellerons la consécration du Diocèse au Cœur de Marie » : c’est ce que communique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Manuel Santos, CMF, Evêque de São Tomé et Príncipe, par le biais de la Note Pastorale qu’il a publié à l’occasion de la Béatification de Jean Paul II. En outre, du 30 avril au 4 juin, le Diocèse accueillera l’image de la Madone pèlerine de Notre-Dame du Rosaire de Fatima (voir Fides 18/02/2011).
« Jean Paul II a marqué son temps et sa figure demeurera comme une lumière qui brille dans le monde de son temps, indiquant courageusement des sentiers de vie, de justice, de miséricorde, de Paix. C’était un homme sans peur, qui avait des convictions profondes, qui a fait du service de l’Evangile l’idéal de sa vie » est-il indiqué dans la Note pastorale de Mgr Santos.
Après avoir retracé les étapes fondamentales de la vie du Pape Jean Paul II, l’Evêque de São Tomé et Príncipe réfléchit sur certains aspects de sa sainteté : il s’agissait d’un homme caractérisé par une vie intérieure intense et capable de communiquer y compris avec ceux qui étaient loin de l’Eglise. Il s’est montré prophétique au travers d’interventions audacieuses faites au nom de la justice et de la paix. Il a toujours manifesté un grand amour envers les plus pauvres et les plus fragiles. Il a été témoin de la joie, lorsqu’il était en bonne santé comme lors de sa maladie, toujours avec un grand respect pour la vie.
La Note pastorale rappelle ensuite les paroles prononcées par Jean Paul II lors de sa visite de quelques heures à São Tomé, le 6 juin 1992. A son arrivée à l’aéroport, il souligna que son premier devoir était celui que Jésus avait confié à Pierre : « confirmer les frères dans la foi ». Une foi, celle des habitants de São Tomé, « déjà mise à l’épreuve au long des siècles par de nombreuses vicissitudes » déclara le Pape en lançant un appel à promouvoir « une culture du bien commun ». Au cours de la Messe, il souligna l’importance de la famille dans l’Eglise et dans la société, condamnant avec force, à la fin de l’Eucharistie, l’esclavagisme qui, pendant des siècles, a constitué une plaie pour la vie des habitants de São Tomé et Príncipe. Le besoin d’une réévangélisation de la vie familiale et sociale, comme de la culture de l’archipel, fut réaffirmé par Jean Paul II lors de la rencontre avec les prêtres, les religieux et les religieuses et les opérateurs pastoraux. Enfin, dans son discours de congé, il invita le peuple de l’archipel à travailler pour le bien commun et l’avenir du pays.
« Ce sont des paroles auxquelles nous faisons référence du fait de leur caractère actuel encore aujourd’hui » écrit Mgr Santos dans sa Note pastorale, poursuivant : « Accueillons-les et qu’elles nous encouragent à vivre de manière toujours plus authentique les valeurs de l’Evangile dans notre vie. Engageons-nous tous dans la réévangélisation de notre peuple. Que la famille obtienne une attention privilégiée dans notre action pastorale et sociale. Impliquons-nous en faveur du bien commun dans le but de construire un pays qui ait un avenir. Et que le Bienheureux Jean Paul II continue à bénir notre terre ! ». (SL) (Agence Fides 27/04/2011)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network