http://www.fides.org

Europa

2004-11-12

EUROPE / ITALIE - Depuis 50 ans, la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education « Auxilium » travaille aux frontières de l’éducation : le 16 novembre, Rencontre de réflexion sur son identité et sur sa mission

Rome (Agence Fides) - Dans le cadre des travaux du XI° Chapitre Général des Filles de Marie Auxiliatrice, au mois de juillet 1947, est née l’idée de créer « un Cours Supérieur spécial, qui accueillerait les religieuses particulièrement douées d’intelligence et de bonne volonté, provenant de toutes les parties du monde ; un Centre International où l’on puisse donner une formation pédagogique et religieuse complète à celles qui devraient ensuite répandre le Verbe catéchétique ».
Le 15 octobre 1954, on ouvrit à Turin, la première année de l’Institut International Supérieur de Pédagogie et de Sciences Religieuses, inauguré comme Années d’Université de pédagogie et de catéchèse, avec 45 inscrites provenant de 18 pays. Sa finalité était d’offrir une formation pédagogique et religieuse pour parvenir à « mettre un frein à la pédagogie naturaliste et athée », et à « vaincre ce qui était appelé le fléau le plus terrible de l’époque, l’ignorance religieuse ».
En 1996, il y eut le décret de la Congrégation pour les Séminaires et les Universités des Etudes Ecclésiastiques, pour l’incorporation à l’Institut Supérieur de Pédagogie de l’Institut Pontifical Salésien : pour la première fois, on accordait l’incorporation à un Institut de femmes. « L’Auxilium », dénomination que prend l’Institution avec son transfert de Turin à Rome en 1978, était et est toujours la seule Faculté Pontificale dirigée par des femmes. Elle présente un visage varié : des religieuses, des laïques et des laïcs provenant de différentes nations. L’inter-culturalité constitue le fond sur lequel on peut élaborer de nouveaux savoirs. La Faculté assure la recherche et l’enseignement dans le domaine des sciences de l’éducation. Elle prépare des chercheurs, des enseignants et des spécialistes selon les grades des trois cycles : baccalauréat, licence, doctorat, en les préparant à affronter avec des compétences différentes, les problèmes éducatifs de la jeunesse, avec une attention particulière à ceux de la femme.
Depuis 1963, l’Institut Supérieur se sert de la Revue de Pédagogie et de Sciences Religieuses comme organe officiel de formation et d’apport à la culture de l’Education. Avec le nouveau titre de Revue des Sciences de l’Education, elle en est à sa 42° année de publication.
Pour fêter les 50 ans de la Fondation, l’Auxilium a organisé pour le 16 novembre à 15 heures 30 une après-midi de réflexion sur l’identité et la mission de la Faculté. Le programme prévoit le salut de la Présidente, les intervention du Cardinal Francesco Marchisano, de Mère Antonia Colombo, Supérieure Générale de l’Institut FMA et Vice Grand Chancelière de la PFSE « Auxilium », de Don Pascual Chavez, Recteur Majeur des Salésiens et Grand Chancelier de la PFSE « Auxilium », du professeur Michele Pellerey, Université Salésienne. (S.L.)
(Agence Fides, 12 novembre 2004, 36 lignes, 480 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network